Monde Pêche et Aquaculture | Traverser les frontières

Les Pays-Bas, avec le soi-disant «effet Rotterdam» provoqué par le grand nombre de marchandises des États membres de l’UE arrivant dans les ports néerlandais, viennent ensuite avec une augmentation de 14% en volume et de 6% en valeur. L'Italie a suivi avec une augmentation de 2% du volume et de la valeur des exportations.

Malgré la forte augmentation des échanges intra-UE et des pays tiers, entraînée par une croissance modeste de la production, la balance commerciale de la région pour les produits de la pêche et de l'aquaculture continue de se creuser. En fait, ce déficit commercial a atteint un record de 20,8 milliards d'euros l'an dernier, en hausse de 2% par rapport à 2017. Le déficit, en volume, a augmenté de 4% à 4 millions de tonnes. Et si aucun changement spectaculaire n'est attendu dans le paysage des produits de la mer, les pays de l'UE devront regarder de plus en plus loin au-delà de leurs frontières pour satisfaire la demande locale croissante.

Monde Pêche et Aquaculture | Traverser les frontières
4.9 (98%) 32 votes