La réunion de pêche régionale conclut le plan de travail à Cuba

La seizième réunion ordinaire de la Commission des pêches et de l'aquaculture artisanales et à petite échelle d'Amérique latine et des Caraïbes (COPPESAALC) s'achève vendredi avec la formulation d'un plan de travail pour l'exercice biennal 2019-2020.

Également au cours de la dernière journée de cet événement, qui se tient à l’hôtel Melia Habana depuis mercredi, les participants ont présenté les recommandations de COPPESAALC à la conférence régionale de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

La conférence régionale de la FAO est composée de responsables ministériels représentant les pays membres. Il définit les priorités de l’assistance technique fournie par cette organisation dans ce domaine.

Les débats sont favorisés par les recommandations de plusieurs organes et acteurs, dont les Commissions techniques statutaires de la FAO.

Des questions telles que la situation de la pêche marine, continentale et aquacole dans les pays COPPESAALC, ainsi que des propositions visant à améliorer le fonctionnement de la Commission dans le contexte de son nouveau champ thématique, ont été analysées au cours de la réunion.

Le représentant de la FAO à Cuba, Marcelo Resende, a déclaré que la loi sur la pêche approuvée dans ce pays était très importante pour la production et le développement durables. C'est une politique publique universelle qui contribue au développement des ressources marines, de la pêche et de l'aquaculture.

COPPESAALC comprend actuellement 21 pays: Argentine, Équateur, Panama, Bolivie, El Salvador, Paraguay, Brésil, Guatemala, Pérou, Chili, Honduras, République dominicaine, Colombie, Jamaïque, Suriname, Costa Rica, Mexique, Uruguay, Cuba, Nicaragua et Venezuela. .

La réunion de pêche régionale conclut le plan de travail à Cuba
4.9 (98%) 32 votes