La Première nation Dzawada’enuxw intente un procès contre le Canada dans le cadre d’un différend sur des fermes aquacoles

Dzawada'enuxw Les membres des communautés des Premières Nations, y compris les matriarches, les élus, les chefs traditionnels et les artistes, étaient à Vancouver jeudi pour annoncer leur décision de poursuivre le gouvernement du Canada en justice.

La Première nation, de Kingcome Inlet, en Colombie-Britannique, a déposé jeudi une déclaration de revendication devant un tribunal fédéral à Vancouver, alléguant que le gouvernement fédéral autorisait les licences d'exploitation de fermes piscicoles dans leurs eaux, sans consultation ni consentement de leur part.

Selon la plainte, les exploitations piscicoles polluent et empoisonnent le saumon sauvage et portent atteinte aux droits de la nation protégés par la Constitution. Leur cas est le tout premier défi fondé sur les droits du processus de licence fédéral sur lequel les sociétés piscicoles s'appuient pour opérer le long de la côte de la Colombie-Britannique.

Combattez la désinformation avec des faits. Soutenez le projet de rapport sur l'intégrité des élections!

C'est ce que les lecteurs comme vous ont donné jusqu'à présent.

Selon la déclaration, le gouvernement fédéral n'a pas consulté la communauté ni obtenu le consentement pour 10 exploitations piscicoles en filet ouvertes, portant atteinte aux "droits ancestraux" de la nation, protégés en vertu de la Sec. 35 de la Loi constitutionnelle. Les fermes piscicoles nuisent à leurs eaux et ont de profondes répercussions sur les populations de saumon sauvage, la vie marine, la vie animale et la Dzawada'enuxw Le mode de vie de la communauté nationale. Les réclamations n’ont pas encore été entendues au tribunal.

"Nos stocks de saumon continuent à diminuer rapidement et je crains bientôt que notre saumon n'en soit plus une. C'est une espèce clé et son déclin nous affecte à tant de niveaux", a déclaré Faron Soukochoff, élu président du Dzawada'enuxw Première nation à une conférence de presse sur non cédé Territoires Salish du littoral jeudi matin.

Robert Williams (à gauche) et Jason Taylor, ont rejoint le Dwada'enuxw la communauté à chanter, célébrer et lancer la poursuite contre le Canada le 10 janvier 2018. Photo de Michael Ruffolo
La Première nation Dzawada’enuxw intente un procès contre le Canada dans le cadre d’un différend sur des fermes aquacoles
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *