Le propriétaire de Codfather se bat pour les pêcheurs – Kelowna Capital News

Jonathan Crofts, propriétaire du Codfather’s Seafood Market, s’efforce de changer la façon dont le gouvernement fédéral vend les licences et les quotas de pêche.

Crofts travaille aux côtés de pêcheurs et d'organismes de bienfaisance et s'entretient avec des députés pour apporter un changement réel afin de préserver la future génération de pêcheurs.

«En résumé, nous voulons des produits propres et équitables (poisson)», a déclaré Crofts.

Crofts a expliqué qu'actuellement, la plupart des licences de pêche commerciales appartiennent à de grands distributeurs de poisson ou à des pêcheurs de deuxième ou troisième génération. À l'heure actuelle, il est coûteux pour la plupart des pêcheurs de vendre leur poisson à des poissonniers tels que Crofts et de vendre leur poisson à de plus grandes entreprises souvent exportées du Canada.

«Il doit être durable, nutritif et savoureux, sans danger, sans antibiotiques et sans danger pour l'environnement. Nous avons également besoin de poisson propre et il doit être juste », a déclaré Crofts.

Fraser MacDonald, pêcheur commercial de première génération depuis 14 ans, travaille à False Creel’s Fishermen’s Wharf et à Port Hardy, en Colombie-Britannique. Le 5 février, le Comité des pêches a pris la parole devant des pêcheurs pour leur parler de la réglementation des pêches de la côte ouest.

Le groupe de pêcheurs (à l’exception de Crofts le 5 février) a demandé au comité d’étudier la réglementation des pêcheries de la côte ouest afin d’examiner la structure réglementaire des quotas de pêche individuels (QIT) et la structure des quotas individuels transférables. Comme ils sont convaincus que la manière dont ils sont transférés a été créée, les licences octroyées aux investisseurs et aux entreprises ont créé une marchandise.

«Nous avons plus d'opportunités de tirer plus de valeur de nos poissons. La plupart des gros acheteurs de produits de la mer sont organisés de la sorte qu’il s’agit d’un système basé sur le marché en volume, leur permettant de dégager une marge d’achat et de vente. Si nous pouvions contester les types de transformation et de vente aux pêcheries, nous nous concentrerions sur l’ajout de valeur et le maintien de la valeur du poisson. Nous serons en mesure de rester locaux, de réduire notre empreinte carbone et d’accroître la valeur de la poissonnerie au poisson en bonne santé et en bonne santé », a déclaré MacDonald.

Les pêcheurs ne demandent pas un changement immédiat dans la manière dont les QIT sont distribués, mais plutôt un long calendrier où des changements pourraient être programmés et mis en œuvre au cours des 10 à 12 prochaines années.

Au cours de la réunion, Joy Thorkelson, présidente de la United Fishermen and Allied Workers Union, a déclaré que les revenus des pêcheurs diminuaient parallèlement à l’augmentation des revenus de la FFAW. Elle a cité le fait que la différence est le coût ajouté. les pêcheurs, 80% de la valeur des débarquements dans la pêche aux QIT leur est retirée. Argent qui reste dans les poches des pêcheurs de la côte est.

«Je travaille pour le syndicat depuis 40 ans et j’ai assisté à de nombreux changements dans ma carrière. Je suis vieux. En fait, la majorité des habitants de la C.-B. industrie de la pêche sont vieux. L’industrie a été très bonne pour les participants et nous avons réussi à bien gagner notre vie, c’est la raison pour laquelle nous sommes tous restés. Il est maintenant trop tard pour partir avec dignité économique », a déclaré Thorkelson lors de la réunion du 5 février.

MacDonald et Crofts ont tous deux déclaré que la pêche commerciale était devenue un plan de carrière pour les retraités qui en avaient les moyens et qu’il était difficile d’attirer une génération plus jeune en raison des coûts.

«Cela devient de plus en plus difficile», a déclaré Crofts.

Pour signaler une faute de frappe, envoyez un email à:
newstips@kelownacapnews.com.


@sydneyrmorton
sydney.morton@kelownacapnews.com
Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Gazouillement.

Le propriétaire de Codfather se bat pour les pêcheurs – Kelowna Capital News
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *