Des chasseurs condamnés à une amende après avoir été surpris en train de traverser une propriété du comté de Huron sans autorisation

Nord-ouest de l'Ohio – Wildlife District Two

Au cours de la saison 2018 des armes à feu de cerfs, Nathan Kaufmann, officier national chargé de la protection de la faune, affecté dans le comté de Huron, a reçu une plainte concernant des chasseurs hors de l'État traversant une propriété pour laquelle ils n'avaient pas la permission de s'y rendre. . Après avoir parlé à la plaignante, il était clair que les chasseurs n'étaient plus sur la propriété. Le lendemain matin, l'agent Kaufmann a reçu du même plaignant des informations selon lesquelles les chasseurs avaient de nouveau traversé sa propriété. L’agent Kaufmann s’est rendu sur les lieux et a trouvé deux pistes de chaussure dans la neige fraîche tombée du jour au lendemain. L'agent Kaufmann a suivi les traces jusqu'à un kiosque à arbres où il a contacté un chasseur. Un deuxième chasseur est bientôt arrivé au même endroit et les deux ont été convoqués pour chasser sans permission. Chaque chasseur a comparu devant le tribunal et a payé 175 dollars d'amende et de dépens.

Au cours de la saison 2019 du chargeur de cerfs, le responsable national de la protection de la nature, Nathan Kaufmann, affecté au comté de Huron, patrouillait dans la réserve naturelle du marais Willard lorsqu'il a vu un véhicule rouler sur la route et s'arrêter dans une aire de stationnement. Plusieurs personnes sont sorties du véhicule. Après avoir regardé et écouté pendant quelques minutes, l'agent Kaufmann a commencé à entendre des coups de feu tirés depuis le même parking. L'agent Kaufmann avait déjà reçu de nombreuses plaintes concernant des individus ayant tiré sur la cible à cet endroit. Lorsque l'agent Kaufmann est arrivé sur l'aire de stationnement, un individu était armé d'une arme à feu. Après avoir parlé au groupe, une citation à comparaître a été lancée contre un tir non ciblé sur une propriété appartenant à l’État. La personne a par la suite été déclarée coupable et condamnée à payer 185 dollars d'amende et de dépens.

L'enquêteur d'État chargé des espèces sauvages, Brian Bury, affecté à l'unité de Lake Erie, a été informé qu'une personne chassait sans autorisation dans le comté d'Ottawa. Après une enquête plus approfondie, il a été découvert qu'un homme avait abattu au moins un cerf et ne l'avait pas enregistré. Il a également été découvert qu'il chassait en vertu d'un permis de chasse. Il a été contacté à propos des violations mais a refusé de remettre le cerf. L'enquêteur Bury continua de suivre l'affaire et découvrit que le suspect avait tenté de jeter le cerf illégalement pris dans la rivière Little Portage. Il a été accusé de cinq infractions liées à la faune et condamné à payer plus de 1 500 dollars d'amende, de frais de justice et de dédommagement. En outre, il a passé 33 jours en prison, a perdu son arbalète et a vu son permis de chasse révoqué pour trois autres années.

Tandis que des contrôles de la pêche sportive ont été effectués sur l’île Middle Bass, dans le lac Érié, des agents de la faune de l’État ont observé un groupe de neuf hommes nettoyant une limite de doré jaune après une sortie de pêche matinale. Les officiers ont ensuite observé cinq membres de ce même groupe rentrer au lac pour pêcher. Lorsque le groupe est rentré du deuxième voyage, il a été contacté par Kelsey Brockman, enquêteur d’état de la faune, affecté à l’unité du lac Érié. Une enquête plus poussée a révélé qu'ils avaient attrapé une limite de doré le matin et qu'ils étaient en possession de 24 dorés supplémentaires lors du deuxième voyage. Chaque personne a été citée pour avoir dépassé la limite de prises journalières et a été suspendue pour un permis de pêche pendant un an, une amende de 150 $ et une peine de prison de 10 jours. Un total de 1 200 dollars en restitution pour le doré supplémentaire a également été recueilli.

Pendant le week-end de la fête du Travail, les enquêteurs d'État chargés des espèces sauvages, Kevin Good et Brian Bury, affectés à l'unité du lac Érié, travaillaient sur le lac Érié et ont vu un seul homme arpenter plus de deux cannes à pêche de son bateau. Les agents ont contacté l'homme et l'investigateur Good l'a reconnu comme une personne accusée à plusieurs reprises d'avoir dépassé la limite du doré. Lorsque les enquêteurs ont examiné la glacière de l’homme, ils ont constaté qu’il y avait plus de six dorés. L’enquêteur Good a découvert que l’homme était en possession de neuf dorés entiers et que cinq autres dorés capturés ce jour-là étaient déjà en filetage, soit 14 dorés au total, soit huit de plus que la limite de prises journalières. L’homme a également admis avoir jeté les carcasses en filet de doré dans le lac Érié. L’homme a été accusé d’avoir dépassé la limite de prises journalières de doré, d’avoir traîné plus de deux cannes, de possession de filets sur le lac Érié et de litière. Le poisson, le bateau et le matériel de pêche de l’homme ont tous été saisis. Il a été reconnu coupable de toutes les accusations et a été condamné à des amendes et à une restitution importantes. Tous les articles saisis ont été confisqués au profit de l’ODNR Division of Wildlife.

En novembre 2018, Matthew Fisher et Jason Hadsell, tous deux des enquêteurs chargés de la faune, affectés à l'unité du lac Érié, ont été mis en contact avec des chasseurs de sauvagine lorsqu'un bateau avec quatre personnes à bord s'est approché de la rampe. Les enquêteurs Hadsell et Fisher ont demandé à voir les permis de chasse, les timbres d’État et fédéraux sur la sauvagine, ainsi que les preuves du relevé HIP. Alors que les quatre occupants sortaient du bateau, l’enquêteur Hadsell vit un grèbe mort étendu par terre. Il a demandé qui avait abattu l'oiseau et un chasseur a répondu par l'affirmative, et ce n'était que l'oiseau tué ce jour-là. L'enquêteur Hadsell a demandé s'il savait de quel type d'oiseau il s'agissait, et l'homme a répondu que c'était un fusil. Il a informé l'homme qu'il s'agissait d'un grèbe et qu'il n'était pas légal de chasser dans l'Ohio. L'enquêteur Fisher chercha dans le système de permis de l'Ohio et découvrit que l'un des autres chasseurs ne possédait pas de timbre de canard fédéral valide, qui doit obligatoirement être porté pendant la chasse au gibier d'eau. Ce chasseur a été accusé d'avoir chassé sans un timbre fédéral en sa possession, et l'autre chasseur a été accusé d'avoir tué un oiseau sans gibier pour avoir tiré sur le grèbe. Le chasseur qui avait tiré sur le grèbe a plaidé coupable à la Cour municipale de Conneaut et a payé 345 $ en amendes et frais de justice. L'affaire est toujours pendante pour le chasseur qui n'avait pas son timbre fédéral sur la sauvagine.

Au cours de la saison 2018-2019 du cerf, l'agent de la faune de l'État, Reid Van Cleve, affecté dans le comté d'Ottawa, a été informé qu'une personne braconnait un cerf. L'agent Van Cleve a fouillé les dossiers des chèques de cerfs et a constaté que le suspect n'avait pas de permis de chasse ou de cerf valide. Aucune récolte de cerfs n'a été signalée. L'agent Van Cleve a contacté le suspect à son domicile. Le suspect a déclaré qu'il n'avait pas tué de cerf pendant la saison. En outre, il était en probation et non autorisé à avoir une arme à feu. L'agent Van Cleve a demandé au suspect s'il pouvait regarder autour de sa grange. Le suspect a accepté et a dit à l'agent Van Cleve qu'il avait plusieurs morceaux de cerf provenant de cerfs tués sur la route. Dans la grange, l'agent Van Cleve a trouvé quatre têtes de bouc. L'agent Van Cleve a demandé à voir les documents relatifs au cerf et le suspect a déclaré qu'il ne possédait qu'un seul reçu de carcasse de cerf pour un cerf tué sur la route, soit une biche. Le suspect a admis avoir tué deux des cerfs et a déclaré qu'un lui avait été offert par un ami. L'agent Van Cleve a donné à l'homme cinq citations et a saisi les têtes de cerf comme preuve. Le suspect a payé 1 316 dollars en amendes et frais de justice et son permis de chasseur a été suspendu pour quatre ans.

Au cours de la saison de chasse au fusil à cerfs de 2018, Matt Smith, agent d'État chargé de la protection de la faune, affecté au comté de Defiance, a répondu à une plainte de chasse sans autorisation. Le propriétaire foncier a informé l'agent Smith qu'elle avait vu trois personnes chasser sur une propriété adjacente. Les individus ont tiré sur un cerf sur sa propriété et l'ont rapidement ramené à l'endroit où ils avaient l'autorisation de chasser. Après avoir regardé la scène, l'agent Smith a pu clairement voir où le cerf avait été tué, transféré sur la propriété voisine, puis habillé sur le terrain. L'agent Smith a contacté les parties impliquées et toutes les personnes ont été citées pour avoir chassé sans permission. Le tireur a également été accusé d’avoir omis de marquer immédiatement le cerf là ​​où il était tombé.

Au cours de la saison 2018 des armes à feu de cerfs, l'agent de la faune de l'État, Ryan Kennedy, affecté au comté de Hardin, a reçu une plainte concernant une personne qui chassait sans autorisation. Le plaignant chassait sur une propriété où il avait la permission et avait rencontré un autre chasseur qui n'avait pas la permission de chasser la propriété. L'agent Kennedy a répondu à l'appel et a localisé le suspect, lui remettant une citation pour avoir chassé sans permission. Il a plaidé coupable et a payé une amende de 250 $, plus les frais de justice.

Au cours de la saison 2018 des armes à feu de cerfs, Eric VonAlmen, officier d'État chargé de la faune, affecté au comté de Wood, a répondu à une plainte de chasse sans permission. Lorsque l'agent VonAlmen est arrivé sur les lieux, deux chasseurs l'attendaient. L'un des chasseurs a expliqué qu'il avait tiré et blessé un cerf sur une propriété qu'il avait l'autorisation de chasser, mais que le cerf s'était écrasé sur une propriété adjacente. Le deuxième chasseur, qui était le grand-père de l’autre chasseur, connaissait le propriétaire et pensait qu’il avait la permission de chasser là-bas. Les chasseurs étaient entrés dans la propriété pour récupérer le cerf blessé. Après avoir entendu le récit du chasseur, l’agent VonAlmen s’est entretenu avec le propriétaire foncier, qui a déclaré connaître le grand-père, mais qu’il ne voulait pas que quiconque chasse sur sa propriété. Le propriétaire foncier ne voulait pas porter plainte et a permis aux chasseurs de prendre le cerf. Après le départ de l'agent VonAlmen, il a vérifié la base de données sur la récolte de cerfs pour ce matin et a remarqué que le grand-père avait enregistré un dollar. L'agent VonAlmen a contacté le grand-père, qui a avoué avoir vérifié le dollar pour son petit-fils afin qu'il puisse continuer à chasser. Le dollar a été saisi et confisqué au profit de l'État. Le petit-fils a reçu une citation à comparaître pour avoir fourni de fausses informations lors d'une vérification de jeu et a payé 190 $ en amendes et frais de justice.

Austin Dickinson, officier d'État chargé de la protection de la nature, affecté dans le comté de Williams, menait une activité d'application de la loi dans la réserve naturelle de Lake La Su An en février lorsqu'il a aperçu un véhicule avec deux occupants arrêtés le long d'une chaussée. Il les a vus couper du bois de chauffage dans la propriété de l'État et le charger dans leur véhicule. Après avoir communiqué avec les deux personnes, l'agent Dickinson a découvert que la caisse de leur camion était remplie de bois de chauffage prélevé dans la réserve naturelle. L'agent Dickinson a convoqué les deux personnes et a renvoyé le bois de chauffage dans la région. Les deux personnes ont été reconnues coupables et ont payé plus de 250 $ en amendes et frais de justice.

Ohio central – Wildlife District One

John Coffman, officier d'État chargé de la protection de la nature, affecté au comté de Fayette, a contacté deux hommes qui étaient en train de filmer une vidéo Web le long d'une crique. Les deux hommes pénétraient dans une propriété privée. Ils buvaient des bouteilles de bière et assuraient à leurs téléspectateurs qu'ils ramasseraient leurs déchets quand ils partiraient. Les hommes ont terminé leur enregistrement et ont jeté leurs bouteilles dans la crique. L'agent Coffman a contacté les hommes après les avoir vus jonchés. Chacune de ces personnes a reçu une citation à comparaître pour litière de cours d'eau pouvant entraîner une amende de 500 dollars.

Juste avant la saison des armes à feu de cerf 2018, Chad Grote, agent d'État chargé de la protection de la vie privée, affecté au comté de Marion, a été contacté au sujet d'un message publié sur les médias sociaux. L'interlocuteur a déclaré que le message contenait une photo d'une jeune femme posant avec un chevreuil mort et un fusil de chasse. L'agent Grote a vérifié les registres de récolte et a constaté qu'elle n'avait pas enregistré de chevreuil. Il a contacté la jeune femme et son père qui ont tous deux admis qu'ils étaient sortis ensemble et que chacun avait tiré sur le cerf récolté. La fille avait un permis de chasse, mais elle n'avait pas de permis de chasse au cerf. Son père avait à la fois un permis de chasse et un permis de cerf. Au lieu d'inscrire le cerf avec précision et de contacter un agent de la faune de l'État pour avoir commis l'erreur de récolter un cerf avec une arme à feu avant le début de la saison, le couple l'a égorgé et ne l'a pas enregistré. Ils ont ensuite jeté la carcasse dans un petit ruisseau. L'agent Grote a assigné chacun d'eux à comparaître pour ses violations et les deux ont été reconnus coupables par la Cour municipale de Marion. Ils ont payé 326 $ en amendes et en frais judiciaires et ont été condamnés à 10 jours de prison avec sursis.

Patrick Muldovan, officier national chargé de la protection de la faune, affecté au comté de Licking, et son superviseur, Bill Bullard, ont reçu un rapport concernant l’activation d’un braconnier (TIP) au sujet d’un cerf tué la veille. La personne soupçonnée d’avoir tué l’animal a nié l’avoir tué. Cependant, des photos avaient été prises montrant le suspect avec le cerf la veille. L’homme a reçu une citation à comparaître pour possession d’un cerf mort sans l’avoir étiqueté correctement et a payé 256 $ en amendes et frais de justice.

Le jour de l'ouverture de la saison de chasse au fusil, 2018, l'agent d'État à la protection de la nature, Adam Smith, affecté au comté de Logan, a reçu des informations sur des personnes susceptibles de chasser le cerf sans porter les vêtements orange du chasseur. L'agent Smith a réagi dans la région et a demandé l'aide de Jeff Tipton, officier d'État chargé de la protection de la faune, affecté au comté de Champaign, et de Justus Nethero, enquêteur de la faune, lorsqu'il a été découvert que les chasseurs avaient fui le boisé. Au cours de l'enquête, l'agent Smith a repéré un fusil de chasse laissé dans la forêt avec un cerf sans étiquette. Les agents ont localisé le groupe de chasseurs caché dans le grenier aménagé sur la propriété. Trois personnes ont été reconnues coupables devant la Cour municipale de Bellefontaine et se sont vu imposer une amende totale de 1 380 $ et des frais de justice. Chacune de ces personnes a également reçu un permis de chasse d'un an. Une récompense Turn-In-a-Poacher (TIP) a été remise à l'appelant pour avoir pris le temps de signaler l'infraction. Nous rappelons aux lecteurs d'appeler le 1-800-POACHER (1-800-762-2437) si vous avez des informations sur une violation de la faune. Vous pouvez rester confidentiel et vous pouvez recevoir une récompense en argent pour les informations que vous fournissez.

Pendant la patrouille pendant la saison des armes à feu, l'agent de la faune de l'État, Tony Zerkle, affecté dans le comté de Fairfield, a contacté un groupe de chasseurs qui sont retournés à leur véhicule après une promenade en voiture. Après avoir vérifié les permis et les permis de cerf, l'agent Zerkle a observé un cerf non étiqueté dans le lit d'un camion et a demandé qui avait abattu le cerf. L'un des hommes a admis que le cerf avait été chargé dans le camion et conduit du comté de Licking au comté de Fairfield sans étiquette temporaire. Le chasseur a reçu une convocation pour transporter le cerf sans avoir une étiquette remplie ou attachée. Il a été déclaré coupable devant le tribunal municipal du comté de Fairfield et a été condamné à une amende de 275 dollars.

Au cours de la saison de chasse au fusil par balle de 2018, l'officier d'État à la protection de la faune, Josh Elster, affecté au comté de Pickaway, et le superviseur de l'application de la loi, Leighland Arehart, étaient en patrouille lorsqu'ils ont aperçu un sujet assis dans un support d'arbre ne portant pas de vêtements orange chasseur. L’agent Elster et le superviseur Arehart ont contacté le sujet et l’ont informé des exigences de sécurité pour chasser le cerf avec une arme à feu. Lorsque le sujet est sorti de la barre, l'agent Elster a demandé à voir son permis de chasse et son permis de chasse au chevreuil. Le sujet avait un permis valide, mais pas de permis de cerf. Une vérification du fusil du sujet a révélé qu’il était chargé de plus de trois coups. Le sujet a reçu une citation pour la chasse au cerf sans permis valide. Un avertissement verbal a été lancé pour la chasse au cerf avec une arme à feu chargée de plus de trois cartouches et pour ne pas porter d'orange chasseur pendant la saison des armes à feu. Le sujet a été condamné à une amende de 110 $ et aux frais de justice devant le tribunal municipal de Circleville.

Après la saison des cerfs, l'agent de la faune de l'État, Matt Teders, affecté au comté de Madison, examinait les registres de récolte des propriétaires fonciers du comté de Madison dans la base de données sur les récoltes. L'agent Teders a pu identifier plusieurs personnes qui avaient capturé des cerfs et des animaux contrôlés comme récoltés par un propriétaire foncier, mais qui n'étaient pas répertoriées comme propriétaires dans le comté. L'agent Teders a mené plusieurs entretiens et il a été déterminé que plusieurs des personnes interrogées au cours de l'enquête avaient capturé des cerfs et vérifié l'animal comme une récolte de propriétaire foncier, mais ne correspondaient pas à la définition de propriétaire foncier ou de l'enfant du propriétaire foncier. Ces personnes ont été sensibilisées à la réglementation des propriétaires fonciers. Dans plusieurs de ces entretiens, des violations secondaires ont été découvertes et des accusations sont en instance devant le tribunal municipal du comté de Madison.

Au cours de la saison des armes à feu de deux jours 2018, l'Administrateur de la faune de l'État, Adam Smith, affecté au comté de Logan, a reçu un appel téléphonique d'un propriétaire foncier. Le propriétaire appelait des chasseurs qui se trouvaient sur une propriété adjacente. L'agent Smith a ensuite rencontré les chasseurs sur la propriété adjacente après la fin de la chasse du soir. Les chasseurs ont informé l'agent Smith que le propriétaire voisin avait tiré deux coups de feu alors qu'ils chassaient et qu'il exécutait également une scie à chaîne. Le groupe de chasseurs pensait que l'homme le faisait pour faire du bruit afin de faire fuir les cerfs et d'interférer avec la chasse. L'agent Smith a rencontré l'appelant initial, qui a avoué avoir tiré deux coups de feu tirés d'une carabine sur sa propriété pour effrayer les chevreuils des chasseurs situés sur la propriété adjacente. L’homme a été reconnu coupable de harcèlement par des chasseurs devant la Cour municipale de Bellefontaine et a payé 210 $ en amendes et frais de justice.

Nord-est de l'Ohio – Wildlife District Three

Pendant la saison des armes à feu, l'agent de la faune de l'État, Jesse Janosik, affecté dans le comté de Columbiana, était en patrouille lorsqu'il a contacté un groupe de chasseurs dans un camp de daims. L'agent Janosik a parlé aux hommes et leur a demandé de voir leurs licences et permis. Tous les individus ont produit des permis de chasse et des permis de chasse pour résidents de l'Ohio. Au moment de son départ, l'agent Janosik a aperçu un camion d'Indiana muni d'une licence, dissimulé derrière les autres véhicules du camp. Une enquête plus approfondie a révélé que l'un des chasseurs était un non-résident qui avait fourni de fausses informations pour obtenir un permis de chasse de résident et un permis de cerf. Des citations à comparaître pour les deux violations ont été ordonnées et il a été condamné à comparaître devant le tribunal. Il a été déclaré coupable et condamné à payer une amende de 385 $ et des frais de justice.

Randy White, officier d'État chargé des espèces sauvages, affecté au comté de Lorain, Jeremy Carter, officier d'État chargé des espèces sauvages, du comté de Holmes, et l'agent K-9, Finn, ont répondu à une plainte de chasse sans autorisation pendant la saison du cerf. L'officier du K-9, Finn, conduisit les officiers vers des pièces de cerf, une flèche recouverte de sang et une caméra de surveillance. Cette preuve a ensuite été utilisée pour prouver que le suspect avait tué un cerf sur une propriété où il n'avait pas la permission. L'homme a été contacté et le cerf a été saisi à titre de preuve. Il a été inculpé et condamné par la Cour municipale d'Oberlin, où il a payé 350 dollars d'amende et de dépens. En outre, le cerf a été confisqué au profit de la division de la faune de l’ODNR.

Un soir de l'automne, Nick Turner, officier d'État chargé de la protection de la faune, affecté au comté de Harrison, et Craig Porter, agent chargé de la protection de la faune, affecté au comté de Jefferson surveillaient une route rurale où ils avaient reçu plusieurs informations selon lesquelles des cerfs auraient été abattus. Assis à leur emplacement, ils ont observé un camion qui se dirigeait vers eux tout en projetant trois projecteurs à partir de trois fenêtres différentes. Les agents ont déclenché un contrôle routier sur le camion, qui portait des plaques d'immatriculation de Virginie-Occidentale. Une inspection du véhicule a permis de découvrir un fusil chargé, plusieurs projecteurs et des couteaux couverts de poil de cerf et de sang. Tous les articles ont été saisis à titre de preuve. Au cours de l'enquête, les policiers ont déterminé que les hommes étaient responsables d'un cerf tué sur cette route au cours de la semaine précédente. L’agent Turner a contacté le DNR de Virginie-Occidentale, qui a envoyé des agents au domicile du suspect. Les officiers de Virginie occidentale ont retrouvé 17 têtes de cerf qui avaient été tuées illégalement au cours des deux dernières semaines, dont un grand cerf à bois. Les suspects ont reçu plusieurs citations à comparaître et ont été condamnés à comparaître devant le tribunal. Après que les hommes aient été reconnus coupables, ils ont été condamnés à une amende totale de 3 000 dollars et à des frais de justice, ainsi qu’à une indemnisation de 9 784,86 dollars pour les grands cervidés. Les hommes ont également passé 10 jours en prison et leurs privilèges de chasse ont été suspendus pendant 10 ans. Les projecteurs, les couteaux, les pièces de cerf et le fusil ont été confisqués au profit de la division de la faune de l'ODNR. Des cas supplémentaires sont en instance en Virginie occidentale.

Pendant la saison du tir au cerf, l'agent de la faune de l'État, Tom Frank, affecté au comté de Mahoning, a reçu des informations d'un appelant qui avait observé un individu en train de jeter une carcasse de cerf sur un ancien puits de pétrole. L'appelant a fourni une description du véhicule et un numéro de plaque d'immatriculation. L'agent Frank s'est rendu sur les lieux et a localisé la carcasse de cerf. Il a découvert des preuves l'amenant à penser que le cerf avait été tué par une arme à feu au lieu d'un équipement de tir à l'arc légal. L'agent Frank a contacté le suspect plus tard dans la journée. L'enquête a révélé qu'en plus de jeter la carcasse de cerf, le cerf avait été abattu la nuit avec une arme à feu et n'avait pas été contrôlé. La viande de cerf a été saisie et le suspect inculpé. L’homme a comparu devant le tribunal, a été reconnu coupable et a payé plus de 330 $ en amendes et en dépens. Il a également reçu l'ordre de compléter huit heures de service communautaire et ses privilèges de chasseur ont été suspendus pour un an. La viande de cerf a été confisquée par la Ohio Division of Wildlife.

Au cours du week-end d'ouverture du début de la saison de chasse à l'oie et à la sarcelle, l'agent de la faune de l'État, Nick Turner, affecté dans le comté de Harrison, a répondu à une plainte selon laquelle des personnes auraient été tuées à bord d'un bateau sur le lac Tappan. Il a contacté les chasseurs et a demandé à voir les oiseaux qu'ils avaient récoltés. Un des hommes a atteint le puits et a récupéré deux oies du Canada et quatre colverts. Les colverts ne sont pas un jeu légal au début de la saison de la sauvagine. Les hommes ont reçu plusieurs citations à comparaître pour avoir pris de la sauvagine en période de fermeture et ont été convoqués devant un tribunal. Ils ont été reconnus coupables et ont reçu 1 510 dollars d'amende, de frais de justice et de dédommagement.

L’agent national chargé de la protection de la nature, Jason Warren, affecté dans le comté d’Ashtabula, et l’enquêteur chargé de la protection de la faune, Brian Keyser, étaient en patrouille quand ils ont constaté qu’un véhicule perdait sa traction dans la neige et se retrouvait bloqué sur une voie ferrée. Les policiers ont ensuite entendu un sifflet de train au loin. Les deux agents se sont précipités vers la voiture et ont constaté que les pneus de la voiture reposaient dans des bosquets profonds creusés dans la neige par la circulation des trains. L'agent Warren a pu contacter rapidement la police de Conneaut et la compagnie de chemin de fer au sujet de la situation et le train a été arrêté avant le passage à niveau. Un autre conducteur avec un camion s'est approché du passage à niveau et a libéré le véhicule des traces. Le conducteur du véhicule a remercié les agents de leur aide lors de leur départ.

Dans la soirée qui a suivi le dernier jour de la saison des armes à feu, l'agent de la faune de l'État, Nick Turner, affecté au comté de Harrison, était en patrouille dans une zone d'activité suspecte. À la nuit tombée, il a observé un camion placé sur la crête opposée éclairant plusieurs champs. Lorsque le camion s'est approché de sa position, l'agent Turner a pu se rendre compte que le projecteur était braqué du côté conducteur du camion. Il a effectué un arrêt de la circulation et a découvert plusieurs violations. Deux résidents de Pennsylvanie dans le camion étaient en possession d'un fusil chargé et d'un cerf sans étiquette. Ils ont également admis avoir chassé le cerf toute la semaine sans permis de chasse ni étiquette de cerf. Les deux personnes ont été inculpées et condamnées à comparaître devant le tribunal. Les deux hommes ont été reconnus coupables et condamnés à une amende totale de 2 750 dollars, à des frais de justice et à des dédommagements. En outre, leurs privilèges de chasse ont été révoqués pendant six ans et la carabine, le projecteur et le cerf ont été confisqués au profit de la division de la faune de l'ODNR.

Tandis qu'il donnait suite à un conseil, l'agent de la faune de l'État, Nick Turner, affecté au comté de Harrison, avait entendu parler d'un homme de 26 points qui avait été tué par un homme du comté de Holmes. L'agent Turner savait que le mâle avait vécu près de la limite du comté de Coshocton / Tuscarawas, car il avait vu plusieurs photographies prises par l'appareil photo de la piste montrant cet animal unique. Sur la base de photographies de l'animal publiées en ligne, l'agent Turner et l'agent de la faune de l'État, Michael Budd, affecté au comté de Knox, ont été en mesure de déterminer où l'individu avait emmené le cerf à 26 points à monter. Ils sont arrivés chez le taxidermiste et ont obtenu le numéro de confirmation de récolte du cerf. À l’aide de la base de données ODNR de la récolte du cerf de la faune, ils ont découvert que le cerf avait été enregistré en tant qu’argent de 8 points. Plus tard dans la journée, ils ont rencontré le suspect. Les résultats de l'enquête ont révélé que l'homme avait récolté un dollar de 8 points le matin et avait ensuite tué le dollar de 26 points plus tard dans l'après-midi. L’homme a ensuite utilisé le numéro de confirmation du 8 points pour l’attacher au 26 afin de le rendre légal. Quelques jours plus tard, l'homme s'est rendu chez une bête «fantôme» pour obtenir un numéro de confirmation à joindre au cerf à 8 points. Avec l'aide des informations supplémentaires recueillies par l'agent de la faune de l'État, Jerrod Allison, affecté au comté de Coshocton, plusieurs convocations ont été adressées à l'homme et il a été condamné à comparaître devant le tribunal. Il a été déclaré coupable et payé 837 $ en amendes et frais de justice, ainsi que 27 904,46 $ en dédommagement pour le pion de 26 points pour 228 7/8 ”. De plus, les privilèges de chasse de l’homme ont été révoqués pour un an.

Pendant la saison des armes à feu, l'officier d'État à la protection de la faune, Scott Denamen, affecté au comté de Geauga, a reçu des informations sur l'utilisation abusive d'un permis de cerf. L’agent Denamen est arrivé à la résidence du suspect et a découvert un bouton qui avait été vérifié par une personne qui ne l’avait pas tué. Une citation à comparaître a été émise et le cerf a été saisi à titre de preuve. L’homme a comparu devant le tribunal, a été déclaré coupable et condamné à 230 dollars d’amende et de frais de justice. Le cerf a été confisqué au profit de l’État et donné à un organisme de bienfaisance.

Alors qu'il patrouillait dans le comté de Lorain pendant la saison des armes à feu de cerfs dans tout l'État, le responsable de la protection de la faune, Randy White, affecté au comté de Lorain, et le superviseur du responsable de la protection de la faune, Dave Shinko, ont reçu une demande d'assistance du service de police d'Oberlin. Les agents tentaient d'aider les chasseurs à suivre un cerf blessé qui s'était précipité dans les limites de la ville. Au cours de l'interaction avec les chasseurs, l'agent Shinko a remarqué du sang frais sur le sol et a interrogé les hommes. L'enquête a révélé qu'un des chasseurs avait tué un cerf plus tôt dans la journée, ne l'avait pas correctement étiqueté et continuait de chasser sans permis de cerf valide. L'homme a été assigné à comparaître pour les infractions et a été condamné à une amende de 200 dollars devant le tribunal municipal d'Oberlin.

Sud-est de l'Ohio – Wildlife District Four

En janvier, Bob Nelson, officier d'État chargé de la protection de la nature, affecté dans le comté de Ross, a répondu à une plainte concernant la mise en lumière et le tir de cerfs sur la route du comté de Scioto. Un propriétaire a déclaré avoir entendu un coup de feu après avoir vu un véhicule éclairer un chevreuil. Le propriétaire a reconnu le camion et a confronté deux suspects qui venaient de tuer un cerf. L'agent Nelson a rassemblé des preuves sur les lieux et a contacté les deux suspects. Le conducteur a admis qu'il conduisait le véhicule alors que son ami avait tiré sur le cerf du côté passager du camion. L'agent Nelson et l'agent de la faune de l'État, Darin Abbott, affecté au comté de Lawrence, ont contacté le deuxième suspect, qui a avoué avoir tiré sur le cerf du camion. Le conducteur du véhicule a été inculpé de mise en lumière et de chasse à l'aide d'un véhicule à moteur. Il a été reconnu coupable et condamné aux dépens du tribunal et a reçu 10 heures de service communautaire. Le passager était accusé d'avoir chassé à l'aide d'un véhicule à moteur et d'avoir tiré depuis une chaussée. Il a été reconnu coupable, condamné à payer 500 USD plus les frais de justice, mis en probation pendant deux ans et condamné à une peine de 60 jours d'emprisonnement avec sursis. Il a également perdu ses privilèges de chasse pendant deux ans. Tous les éléments saisis à titre de preuve, y compris un fusil de chasse, ont été confisqués au profit de la division de la faune sauvage de l'ODNR.

En septembre 2018, le responsable national de la protection de la faune, Jerrod Allison, affecté au comté de Coshocton, a reçu plusieurs plaintes concernant une personne qui creusait du ginseng illégalement. L’agent Allison, avec l’aide du bureau du shérif du comté de Coshocton, a trouvé un véhicule garé le long d’une route du canton dans le secteur des plaintes et a mis en place une surveillance. Deux suspects sont rapidement sortis du bois et se sont rendus au véhicule. L’agent Allison et un adjoint du shérif ont pris contact avec les personnes concernées et ont découvert qu’elles avaient creusé du ginseng. Aucune des deux personnes ne pouvait donner la permission d'accéder à la propriété. Le ginseng qu'ils ont récolté a été saisi et chaque individu a reçu une convocation pour avoir creusé du ginseng sans autorisation. Les agents ont déterminé par la suite que les deux personnes avaient creusé du ginseng sur d’autres propriétés de la région sans autorisation. Un mandat de perquisition a été obtenu pour la résidence, où les agents ont découvert 7 livres de ginseng séché, des outils de creusage du ginseng et des baies de ginseng. Le ginseng avait été récolté en juin, avant l'ouverture de la saison légale le 1er septembre. Les deux personnes ont été accusées de plusieurs chefs d'accusation de creuser du ginseng pendant une saison de fermeture, de creuser sans permission et de ne pas tenir de registres exacts. Le bureau du shérif a porté des accusations supplémentaires pour violation de propriété et vol. Les deux suspects ont comparu devant le tribunal municipal de Coshocton et ont été reconnus coupables. Ils ont été condamnés à des amendes et à des frais de justice, ainsi qu'à la restitution de quatre propriétaires terriens dont ils avaient récolté le ginseng illégalement.

En septembre 2018, l'agent de la faune de l'État, Brad St. Clair, affecté au comté de Noble, a été informé qu'une femme creusait du ginseng sans autorisation. Le propriétaire foncier a été en mesure de fournir des informations précieuses qui ont permis à l'agent St. Clair d'identifier la femme. L’agent St. Clair a alors contacté la femme, qui avait admis avoir creusé du ginseng sans autorisation sur la propriété du propriétaire. En outre, l'agent St. Clair a découvert que la femme avait creusé du ginseng à plusieurs reprises au cours de ce mois et n'avait pas tenu les registres requis par la loi. Elle a reçu des citations pour avoir creusé du ginseng sans permission et pour ne pas tenir des registres précis et complets. La femme a comparu devant le tribunal du comté de Noble et le tribunal municipal de Cambridge, où elle a été reconnue coupable. Elle a été condamnée à une amende de 644 $ et à des frais de justice.

En novembre 2018, l'agent de la faune de l'État, Ted Witham, affecté dans le comté de Jackson, a reçu un appel téléphonique concernant des infractions de chasse qui s'étaient produites le deuxième jour de la saison des jeunes pistolets à cerf. L'agent Witham a répondu à la zone et a pu parler à la fois avec l'appelant et avec le propriétaire. L’appelant avait vu une personne en tenue de camouflage marcher sur la propriété du propriétaire alors qu’elle portait un fusil de chasse. Peu de temps après, l'appelant avait entendu un coup de feu et avait ensuite vu le suspect ramener un camion dans les bois et charger le cerf. Le propriétaire foncier n'avait donné à personne l'autorisation de chasser sur sa propriété. L’agent Witham a pu localiser le suspect, qui a avoué avoir tué une biche sur la propriété avec un fusil de chasse. Le suspect a été reconnu coupable de chasse sans permission, de chasse sans permis de cerf, d’avoir pris un cerf avec une arme à feu pendant la saison des armes à feu réservée aux jeunes et d’avoir omis de vérifier le cerf. Il a été condamné à payer 610 $ en amendes, restitution et frais de justice, a perdu ses privilèges de chasseur pendant un an et a perdu le fusil de chasse utilisé dans le crime.

While on patrol, State Wildlife Officer Roy Rucker, assigned to Gallia County, contacted several anglers at the R.C. Byrd Dam fishing access on the Ohio River. The group was from out of state and produced their nonresident fishing licenses. The proud anglers began telling stories and showed the officer the sauger that they had caught earlier that morning. The group was properly licensed and within their legal daily bag limits. They were pleased with their success and thanked Officer Rucker and all ODNR Division of Wildlife employees for the work that they do. Officer Rucker departed after congratulating the happy anglers.

During the 2018 deer season, State Wildlife Officer Wes Feldner, assigned to Monroe County, was working an area known for spotlighting activity. Long after dark, Officer Feldner noticed a vehicle turning sideways in the road several times. Officer Feldner conducted a traffic stop on the vehicle and the driver admitted to looking for deer in the field. A rifle was found inside the vehicle. The driver was cited for spotlighting and ordered to appear in the Monroe County Court. The individual pleaded guilty to the violations and was ordered to pay $355 in fines and court costs. They were also sentenced to 30 days in jail, suspended, and had their hunting license suspended for one year.

State Wildlife Officer Chris Gilkey, assigned to Meigs County, and his K-9 partner Mattis were called to Muskingum County to assist with a ginseng case in the summer of 2018. Officer Gilkey and K-9 Mattis joined State Wildlife Officer Brad St. Clair, assigned to Noble County, to track the suspects from their last known location. The officers discovered several pieces of evidence, including an energy drink that K-9 Mattis indicated on. The officers tracked the suspects back to a road where it was later determined the individuals had been picked up by an accomplice. State Wildlife Officer Jeff Berry, assigned to Muskingum County, was able to use the energy drink can to identify a suspect from a surveillance video at a local gas station. The suspects were located and confessed, resulting in multiple charges.

During the 2018-2019 deer gun hunting season, State Wildlife Officer Brian Baker, assigned to Belmont County, contacted two individuals on an all-terrain vehicle (ATV). The individuals stated they were coming from their deer camp and were heading out to hunt. While Officer Baker checked their licenses and permits, the men stated they had a deer back at their camp. Officer Baker asked both men to return to the deer camp so he could inspect the deer. Officer Baker found four deer at the camp, three of which were untagged. All three men at the camp were issued a summons for not properly tagging their deer and each paid $195 in fines and court costs. Officer Baker was able to determine that the fourth deer was tagged incorrectly, and was also killed by one of the men at the deer camp. That man was issued additional summonses for taking a deer without possessing a valid deer permit, providing false information when game checking a deer, and attaching a falsified deer permit. He paid an additional $1,605 in fines and court costs, was sentenced to 180 days in jail suspended, was placed on two years of probation, and had his hunting license suspended for two years.

During the fall of 2018, State Wildlife Investigator Travis Abele and Natural Resources Officer Trent Scott used surveillance equipment to identify individuals operating motor vehicles off-road at Tar Hollow State Forest. During a six-week period, eight individuals were identified operating vehicles on the area and causing extensive erosion damage. The officers located the suspects and issued summonses to each for operating a motor vehicle on a non-designated area. The suspects paid more than $1,600 in fines and court costs.

In November 2018, State Wildlife Officer Darin Abbott, assigned to Lawrence County, received a tip that a suspect from North Carolina had taken two deer with a rifle. Officer Abbott received an address in Scottown and was informed that the suspect already had the deer quartered and in 60-quart coolers in the back of his truck. Officer Abbott responded to the address and interviewed the suspect. After speaking with the suspect, Officer Abbott seized two deer carcasses that had not been properly tagged or game checked and issued the suspect two summonses for possession of untagged deer. The defendant paid $530 in fines and court costs, and the deer meat was forfeited to the ODNR Division of Wildlife.

During the 2018-2019 deer gun season, State Wildlife Officer Ryan Donnelly, assigned to Washington County, noticed an individual driving an ATV down the side of a road in Wayne National Forrest. The hunter was wearing a hunter orange coat and had a rifle on a sling on his shoulder. Officer Donnelly watched the hunter from a distance as it appeared he was scanning the hillside as he drove down the road. When the hunter realized Officer Donnelly was behind him, he quickly attempted to unload the gun. The hunter was issued a summons for hunting with the aid of a motor vehicle. He was found guilty and paid $250 in fines and court costs.

Southwest Ohio – Wildlife District Five

On the opening day of the deer gun season, State Wildlife Officer Jason Keller, assigned to Warren County, received a call from a local hunter who informed Officer Keller that someone was hunting without permission on private property close to where he was currently hunting. Officer Keller responded to the area and was speaking with the hunter when he heard an ATV engine start nearby. Officer Keller went into the woods in search of the ATV operator, whom he caught up with about a half mile away. On the ATV were two hunters, one of which was using an illegal rifle to hunt deer. After speaking with the pair, Officer Keller discovered other wildlife violations that had been committed. Both individuals were charged with hunting without permission in addition to numerous other charges. The two defendants pleaded guilty in the Lebanon Municipal Court and paid $1,746 in total fines and court costs. In addition, the hunter who was using the illegal rifle had his hunting privileges revoked for two years.

Earlier this winter, State Wildlife Officer Scott Cartwright, assigned to Carroll County, State Wildlife Investigator Kevin Behr, assigned to southwest Ohio, and ODNR Division of Parks and Watercraft Investigator Troy Newman patrolled Brush Creek State Forest to address a Turn In a Poacher (TIP) report of unlawful all-purpose vehicle activity. A total of seven individuals were contacted and multiple violations were documented, such as operating an all-purpose vehicle in a non-designated area, placing bait on a public hunting area, and hunting white-tailed deer with more than one hunting implement. Four summonses were issued, and one handgun was seized. The individuals found guilty paid a total of $940 in fines and court costs.

During the statewide muzzleloader season, State Wildlife Officer Matt Roberts, assigned to Clinton County, was on patrol when he contacted a deer hunter in a ground blind. The hunter was not wearing the required hunter orange and did not have a hunting license or a deer permit. He was also found to be hunting with an illegal rifle. Officer Roberts charged him for hunting deer with an unlawful rifle and for hunting without a license. The hunter was found guilty and paid $848 in fines and court costs.

After receiving information from the Turn In a Poacher (TIP) hotline about a father and son who were hunting without licenses and not checking in deer they were harvesting, State Wildlife Officer Gus Kiebel, assigned to Clermont County, and Investigator Joel Buddelmeyer, assigned to southwest Ohio, located the hunters. One of the individuals did not have a deer permit. After further questioning, it was discovered that the pair had taken multiple deer over several years and neither hunter had game checked a single deer. The officers went to the suspects’ residence and seized all the untagged deer meat and antlers as evidence. The suspects pleaded guilty to hunting without a deer permit, possession of untagged deer parts, and failure to game check a deer. The deer parts were forfeited to the ODNR Division of Wildlife and the suspects were ordered to pay $400 in fines and court costs. One of the men lost his hunting privileges for a year.

During the 2018 deer gun season, State Wildlife Investigator Ryan Garrison and State Wildlife Officer Brad Turner, assigned to Preble County, were on patrol and noticed a deer carcass hanging from a tree. They approached the residence and observed a man butchering a deer. The officers asked if the deer had been checked in as required by state law, and the man replied that it was not. The officers noticed it was an antlered deer, and it had been harvested with a rifle not legal for hunting deer in Ohio. While looking in the bed of a nearby truck, they located a second antlered deer and a rifle. That deer hadn’t been checked in, either. The officers then learned that two individuals from Florida were hunting on the property. The officers soon located them. The first was not wearing hunter orange and the second was carrying a rifle that is not legal for hunting deer in Ohio. Neither of the two had a valid nonresident hunting license or deer permit. Further investigation revealed the second hunter had shot the deer in the truck. The three suspects were charged with a combination of hunting without a license and deer permit, taking deer with a rifle, possession of deer without a valid tag, and failing to wear hunter orange. They were found guilty on 12 charges and ordered to pay $3,074 in fines and court costs, $1,000 in restitution, and incurred the loss of hunting privileges. Guns and all deer parts seized were forfeited to the ODNR Division of Wildlife.

Des chasseurs condamnés à une amende après avoir été surpris en train de traverser une propriété du comté de Huron sans autorisation
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *