Les défis environnementaux du Nigéria s'aggravent – Expert – Blueprint

Le Dr Eden Eniang, expert en faune sauvage et professeur au Département des forêts et de la gestion de l’environnement naturel de l’Université d’Uyo, a averti que les problèmes environnementaux du Nigéria se détérioraient.

Eniang a averti que si la réglementation gouvernementale en vigueur ne contrôlait pas rapidement la chasse et la pêche actuelles, le pays serait confronté à de très graves crises environnementales.

Le Dr Eniang, qui réagissait au rapport de 2019 publié par la Plateforme intergouvernementale science-politique sur la biodiversité et les services économiques (IPBES) après son atelier de lundi à Paris, a déclaré que le pays était sur le point de perdre sa biodiversité.

Eniang, qui est également directeur général du Centre de préservation de la biodiversité (BPC), a accueilli 130 étudiants de l'Université d'État de Rivers, du Centre d'éducation pour la conservation (CEC) à Uyo, selon un rapport révélant qu'un million d'espèces menacées de disparition le monde est préoccupant compte tenu de la situation au Nigéria.

Reconnaissant l'évaluation globale marquante qui prévient que la fenêtre se ferme pour préserver la biodiversité et une planète en bonne santé, a souligné que la chasse et la pêche non réglementées dans le pays constituaient une menace pour la nature.

Il a appelé le gouvernement fédéral à cartographier 25% de la masse continentale du pays à désigner comme zone protégée par le gouvernement dans la catégorie 2 de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Tout en enjoignant aux décideurs politiques du pays d'élaborer une législation applicable pour aider à protéger la nature et les espèces menacées d'extinction comme des créatures extrêmement précieuses qui, a-t-il dit, joue un rôle vital dans l'écosystème vont bientôt disparaître.

Le scientifique de la faune a déploré que les sept parcs nationaux du pays ne soient pas en mesure de fournir un refuge sûr aux espèces en danger et a préconisé la création de dix autres parcs nationaux dans le pays.

Selon lui, "chaque communauté doit de toute urgence consacrer 25% de ses terres à des zones de conservation communautaires. Ce faisant, chaque gouvernement local et chaque État finirait par apporter le pourcentage de terres nécessaire.

Les défis environnementaux du Nigéria s'aggravent – Expert – Blueprint
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *