Le commissaire à la DMR informe la législature sur les baleines et les appâts

AUGUSTA – Le commissaire au ministère des Ressources marines, Patrick Keliher, a informé le Comité des ressources marines de l’Assemblée législative des dernières nouvelles concernant le front des appâts au homard et des baleines.

S'exprimant lors d'un atelier du comité tenu le 7 mai, Keliher a déclaré que la NOAA Fisheries avait exhorté l'État à trouver des moyens de réduire de plus de 60% le nombre de lignes verticales dans l'eau reliant les casiers à homards aux bouées de surface. . Cette exigence, entre autres, découle des efforts déployés par le gouvernement fédéral pour mieux protéger les baleines franches menacées de tout enchevêtrement dans des engins de pêche. Plusieurs organisations de conservation impliquées dans le processus de protection de la baleine exercent une pression considérable pour que de nouvelles restrictions soient mises en place le plus tôt possible.

Selon Keliher, DMR travaille à l’élaboration de «propositions de paille» pouvant être présentées à chacun des sept conseils de gestion des zones de homard de l’État, adaptées aux différentes conditions de pêche dans chaque zone, puis renvoyées avec des propositions reflétant les commentaires reçus.

"Nous espérons que nous aurons le temps de revenir en arrière pour un second tour, zone par zone, afin de faire des recommandations au Conseil consultatif du homard" pour approuver de nouveaux règlements. Si nécessaire, a déclaré Keliher, DMR se rendrait à l'Assemblée législative si elle avait besoin d'une autorité de réglementation supplémentaire.

Cependant, le temps presse, et il peut être difficile pour DMR de présenter des propositions à temps, d’autant plus que l’organisme manque de données sur les risques réels d’enchevêtrement d’engins de pêche à la baleine. Un modèle de gestion des risques utilisé par les pêcheries NOAA fait toujours l'objet de révisions importantes et n'a pas encore été examiné par des scientifiques indépendants, a déclaré Keliher.

"Nous conduisons sans phares", a-t-il déclaré.

Bien que les zones de gestion du homard "disposent des outils" pour réduire les lignes verticales malgré les limites de taille des pièges et des chaluts, a déclaré Keliher, il est important de veiller à ce que les modifications "fonctionnent d'une zone à l'autre".

Parmi les autres changements qui seront nécessaires pour les pêcheurs, il faudra utiliser des câbles avec une résistance à la rupture plus faible dans la partie supérieure des lignes de bouées. La façon dont cette ligne plus faible serait tracée va probablement varier en fonction de la configuration des pièges.

En plus de réduire le nombre de lignes dans l'eau et d'introduire une corde plus faible, a déclaré Keliher, tous les navires autorisés par le gouvernement fédéral ont intérêt à disposer de dispositifs de suivi électroniques à bord lors de la pêche au homard.

"Ce sera certainement une exigence pour l'avenir", a-t-il déclaré, ajoutant que la déclaration des pêcheurs à 100%, au lieu des 10% requis actuellement, était "vitale" pour la production de données sur le mode et le lieu de la pêche. Les données sont nécessaires pour conforter la position de l’État alors que la Commission de la pêche des États de l’Atlantique prend des décisions en conséquence.

«Je regrette de soutenir l’industrie du homard il ya un an et demi», a déclaré Keliher.

Sur le front des appâts, Keliher a déclaré que les régulateurs "adoptaient une approche plus conservatrice" en matière de protection du stock de hareng, dans l'espoir que celui-ci se remette d'un niveau extrêmement bas d'ici deux ou trois ans. Une mesure prolonge la période de fermeture de la pêche pendant la période de frai.

Pour aider les homards à faire face à ce qui pourrait être une grave pénurie d'appâts, DMR a approuvé l'utilisation de menhaden congelé du golfe du Mexique. La décision d'autoriser ou non les carpes asiatiques du Midwest comme appât se trouvait «dans deux ou trois semaines».

Derniers articles de Stephen Rappaport (voir tout)

Le commissaire à la DMR informe la législature sur les baleines et les appâts
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *