Les libéraux rejettent l'amendement du Sénat à la C-55

Les libéraux Trudeau ont voté contre un amendement du Sénat à la loi gouvernementale sur les océans, qui imposerait une période de consultation supplémentaire pour les aires marines protégées provisoires.

Lundi soir, les libéraux et les néo-démocrates ont voté en faveur de l'envoi au Sénat d'un message sur le projet de loi C-55, qui propose un amendement à la législation qui obligerait le ministre des Pêches à désigner une AMP provisoire en indiquant le domaine couvert et en résumant les résultats des consultations publiques.

Le projet de loi permettrait aux zones marines choisies de recevoir des protections accrues avant qu’elles ne soient officiellement désignées AMP complètes. Dans l'état actuel des choses, aucune protection accrue n'est mise en place avant l'entrée en vigueur d'un règlement de désignation officielle d'une AMP – processus pouvant durer jusqu'à 10 ans.

Le ministre des Pêches, Jonathan Wilkinson, a déclaré lundi à la Chambre que l'amendement proposé par le gouvernement libéral "garantirait que les informations dont les communautés ont besoin seront fournies" et que le processus de désignation provisoire est "rationalisé" tout en assurant la protection appropriée.

Les députés conservateurs et du Bloc québécois ont voté contre.

En envoyant le message, les libéraux ont rejeté amendement de la Chambre haute qui exigerait l'emplacement géographique de la ZPM proposée et une évaluation de tout habitat ou espèce de la région publié publiquement avant que le ministre ne rende une ordonnance visant à: protection provisoire. Cela ajouterait également une période de consultation minimale de 60 jours avant que la protection provisoire ne soit offerte, tout en obligeant le gouvernement à répondre à tous les commentaires reçus dans les 30 jours.

LIRE LA SUITE: La protection des océans ne nécessite pas «un énorme marteau», ont déclaré les sénateurs

La ministre Wilkinson a déclaré que la première partie de l'amendement était inutile car elle était «déjà couverte par la directive du Cabinet sur les réglementations». En vertu de ces règles, une description de la zone considérée pour la MPA, une carte et d'autres informations telles que des objectifs clés sont publiés en ligne.

La seconde partie nécessitant une période de consultation supplémentaire, a-t-il déclaré, fait «double emploi» et rendrait le processus de désignation provisoire plus rigoureux et complexe que le processus d'établissement d'une AMP permanente. En outre, l'actuelle Loi sur les océans "énonce déjà explicitement les exigences en matière de consultation" pour ce type de désignation, a déclaré M. Wilkinson.

Cependant, le député conservateur Todd Doherty a évoqué les plaintes des trois premiers ministres des Territoires des Territoires qui prétendent qu'ils n'avaient pas été consultés par le gouvernement fédéral lors de l'examen des amendements à la loi C-55.

Il a dit que les pêcheurs, les groupes de pêcheurs et les Premières nations lui ont tous dit qu'ils étaient "préoccupés par le manque de consultation sur le projet de loi C-55", malgré les revendications des libéraux. L'amendement du Sénat obligerait le gouvernement à écouter les Canadiens, "qui a maintes fois répété qu'ils n'étaient pas assez consultés", a déclaré M. Doherty.

Wilkinson a répliqué que le projet de loi avait été vigoureusement débattu et étudié à la Chambre et au Sénat depuis sa présentation en juin 2017.

Il a déclaré que cinq jours avaient été consacrés au débat du projet de loi en deuxième lecture et trois autres jours à la troisième lecture, avec neuf réunions de comités de la Chambre et huit réunions de comités du Sénat consacrées à l'étude de la loi C-55.

Il a également noté que cinq amendements proposés par des députés conservateurs, verts et indépendants au Comité parlementaire des pêches avaient été adoptés à la Chambre en avril dernier. Dans son ensemble, le comité de la Chambre a entendu 36 témoins, a déclaré Wilkinson.

Après son adoption à la Chambre le printemps dernier, le projet de loi C-55 a passé environ un an au Sénat avant d’être renvoyé avec l’amendement il ya deux semaines.

Plus de iPolitics

Les libéraux rejettent l'amendement du Sénat à la C-55
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *