Le Bangladesh interdit toute pêche côtière pendant plus de deux mois | Nouvelles du monde

Le Bangladesh a interdit la pêche dans les zones côtières pendant 65 jours afin de protéger et de renforcer ses populations marines.

Cette interdiction, qui coïncide avec la saison de reproduction, a été appliquée par les autorités lundi et devrait durer jusqu'au 23 juillet.

Des interdictions de pêche similaires ont déjà été imposées dans la région du golfe du Bengale, mais c’est la première fois que cette interdiction s’applique à tous les navires de pêche, y compris les bateaux de pêche artisanaux et locaux.

Dans un article publié sur Facebook, le ministère des Pêches du Bangladesh a déclaré vouloir assurer "la sécurité de l'environnement du poisson, y compris la conservation des œufs de poisson" pendant la saison.

Mais l'annonce a laissé beaucoup de pêcheurs du pays, qui dépendent du secteur, inquiets des conséquences de l'interdiction sur leurs moyens de subsistance.

Image:
C'est la première fois qu'une interdiction est étendue à tous les navires de pêche

Des dizaines de pêcheurs ont manifesté dans la ville portuaire de Chittagong la semaine dernière, demandant aux autorités de repenser l’interdiction ou d’apporter son aide pendant sa durée.

Liton Das, président d'une association de pêcheurs du bien-être à Chittagong, a déclaré à BanglaNews24 qu'il n'y avait aucune disposition en place pour soutenir de manière adéquate les pêcheurs et leurs familles.

Il a déclaré: "Nous gérons la famille avec le poisson que nous gagnons quotidiennement. Si vous devez arrêter de pêcher pendant environ deux mois et demi, combien de familles seront touchées?"

Cependant, un responsable des pêches du district de Patuakhali, dans le sud du Bangladesh, aurait déclaré avoir demandé au gouvernement d'inclure les personnes touchées dans un programme d'aide alimentaire destiné aux personnes vulnérables.

Selon un rapport publié en 2016 par le gouvernement du Bangladesh, le secteur de la pêche représente près de 4% du PIB du pays et plus de 11% de la population est impliquée dans ce secteur.

Le Bangladesh dépend particulièrement du poisson hilsa, qui se trouve dans la baie du Bengale, pour ses exportations et son alimentation. Cependant, des années de surpêche ont exercé des pressions sur sa population.

Le ministre d'Etat chargé de la Pêche et de l'Elevage, Ashraf Ali Khan Khasru, a été cité dans les médias locaux, soulignant la nécessité de protéger un stock de poisson limité.

"Ces ressources s'épuiseront un jour si nous ne les utilisons pas de manière durable. Nous devrions laisser les poissons grandir et se reproduire. Sinon, nous devrons souffrir à l'avenir", a-t-il déclaré.

Le Bangladesh interdit toute pêche côtière pendant plus de deux mois | Nouvelles du monde
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *