Israël doit rendre des dizaines de bateaux de pêche saisis à Gaza – rapport

Haaretz a rapporté mardi qu'Israël retournerait des dizaines de bateaux de pêche à Gaza saisis par la marine au large des côtes de la Bande, a rapporté Haaretz, citant des documents déposés par la cour.

Selon le rapport, l'Etat a fait cette annonce en réponse à une pétition de plusieurs groupes de défense des droits de l'homme demandant à la Haute Cour de justice de réclamer la restitution des bateaux saisis.

Il a promis d'agir dans les mois à venir pour ramener environ 65 bateaux dans l'enclave palestinienne, dont la plupart auraient été confisqués pour avoir navigué au-delà des zones de pêche autorisées.

Recevez l'édition quotidienne du Times of Israel par courrier électronique et ne manquez jamais nos meilleures histoires

Inscription gratuite

La pétition a été lancée après qu’un pêcheur de Gaza, Assad Habil, se soit plaint d’avoir été contraint de payer le retour de son bateau par voie terrestre après sa capture en septembre 2016, et que cet équipement d’une valeur de 150 000 dollars ne lui avait pas été restitué.

Cela a conduit les groupes de défense des droits Gisha, Adalah et Al Mezan à demander à la Haute Cour d'exiger le retour immédiat de tous les bateaux saisis avec tout l'équipement dont ils disposaient à bord.

Les bateaux de pêche rentrent dans le port de Gaza le 4 mai 2019, après la fermeture par Israël de la zone de pêche au large de l'enclave palestinienne, en réaction aux tirs de roquettes. (Mahmud Hams / AFP)

En réponse à l’engagement pris par l’État de restituer les bateaux, les pétitionnaires ont exhorté le tribunal à exiger un calendrier ainsi qu’une promesse claire de restituer tout le matériel.

L’avocat de Gisha, Muna Haddad, a déclaré: "L’affirmation de l’Etat selon laquelle la saisie est due à la violation des limitations de la pêche – qui sont imposées et modifiées arbitrairement – ne peut justifier les torts causés à la propriété et aux moyens de subsistance des pêcheurs et de leurs familles."

Israël a annoncé mardi qu'il avait étendu la zone de pêche autorisée autour de la bande de Gaza à 15 milles marins (27,8 km), apparemment comme la première étape d'un cessez-le-feu de six mois avec le Hamas, le groupe terroriste qui régit l'enclave côtière.

Le major général Kamil Abu Rukun, connu comme le Coordonnateur des activités du gouvernement dans les territoires (COGAT), a déclaré dans un communiqué que la mesure visait à empêcher la "détérioration de la situation humanitaire dans la bande de Gaza" et est conforme à la politique de distinction entre les terroristes et le reste de la population ".

Au cours de l’année écoulée, Israël a étendu à plusieurs reprises la zone de pêche à 12 ou 15 milles marins dans le cadre d’accords de cessez-le-feu, mais l’a ramenée à six lorsque ses trêves se sont effondrées.

Israël doit rendre des dizaines de bateaux de pêche saisis à Gaza – rapport
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *