Des pêcheurs du Kenya arrêtés en Ouganda vont être libérés

ULes gouvernements ganda et kenyan s'attachent à libérer 24 Kenyans arrêtés au bord du lac Victoria pour avoir prétendument enfreint les lois sur la pêche.

La haut-commissaire ougandaise au Kenya, l'ambassadrice Phibby Otaala, a déclaré que son bureau traiterait la question de manière diplomatique.

Les pêcheurs, détenus en Ouganda, ont été arrêtés mercredi soir lors d'une expédition de pêche sur le lac Victoria.

"Mon bureau n'a pas reçu l'affaire mais je vais l'améliorer à l'amiable", a déclaré Otaala vendredi.

Elle a parlé lors de l'investissement sur la diplomatie économique qui a réuni l'Ouganda et le Kenya. Otaala était accompagnée par Abala Wanga, PDG du bloc économique de la région des lacs.

Constatant que la pêche n’était pas mauvaise, elle a cependant demandé aux pêcheurs de respecter scrupuleusement les lois sur la pêche.

"Nous voulons que les pêcheurs des deux pays respectent et respectent les réglementations en vigueur pour éviter de se retrouver dans une telle situation", a déclaré Otaala.

L'ambassadeur a réaffirmé les relations de travail cordiales entre le président Yoweri Museveni et son homologue du Kenya, Uhuru Kenyatta.

«L’Ouganda et le Kenya ont des relations de travail mutuelles sur le plan économique dans la région. Les deux présidents sont concentrés et déterminés à changer la vie des citoyens », a déclaré Otaala.

Elle s'est dite satisfaite du niveau de coopération entre l'Ouganda et le Kenya dans des domaines d'intérêt mutuel, notamment la promotion du commerce, la libre circulation des marchandises, des services et des personnes à travers les frontières.

Les pêcheurs ont été arrêtés par des membres des forces de sécurité ougandaises qui patrouillaient le lac.

Le commissaire du comté de Homa Bay, Irungu Macharia, a déclaré que les officiers de l'île de Hama en Ouganda avaient également confisqué le matériel de pêche, y compris les filets et huit bateaux, appartenant aux pêcheurs.

Les personnes arrêtées sont originaires de Suba North et Suba South du comté. Le président du réseau des unités de gestion des plages de Homa Bay, Edward Oremo, a déclaré qu'il n'avait pas encore établi le motif des arrestations.

Des pêcheurs du Kenya arrêtés en Ouganda vont être libérés
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *