Règles du Big Game – Département du jeu et de la pêche du Nouveau-Mexique

En savoir plus sur le Nouveau-Mexique Règles du jeu comme référencé par les Règles de chasse 2019-20 NM et informations ou voir aussi Règles de chasse générales.

Le code de chasse imprimé sur votre permis indique l’espèce, les armes de sport légales, les dates, la région, le type de frais et la limite de prises pour le permis délivré.

Par exemple: DER-1-100

  • «DER» indique une chasse au cerf.
  • «1» indique tout bras sportif de gros gibier (2 = arc uniquement; 3 = chargeur de bouche, arbalète ou arc uniquement).
  • «100» indique une chasse individuelle pour des dates, zones et limites de prises spécifiques.

Cet exemple (DER-1-100) figurant à la page 53 est une chasse au cerf pour tout bras sportif au gros gibier, tarif standard, valable dans la GMU 2A du 26 au 30 octobre avec une limite de sac de cerf à quatre pattes (FAD).

Armes sportives légales pour le cerf, le wapiti, le pharaon, le mouflon d'Amérique, le bouquetin, l'oryx, le mouton barbare et l'ours (armes de gros gibier): toute arme à feu central de calibre .22 ou supérieur, toute arme à feu à chargement par la bouche d'au moins .45 ou plus gros, tout fusil de chasse de calibre .410 ou plus gros tirant une seule balle (y compris les fusils de chasse à chargement par la bouche), tout arc ou arbalète. Toutes les armes à feu, à l'exception des armes de poing, doivent être conçues pour être tirées à l'épaule. Les chasseurs ne doivent utiliser que des balles conçues pour se dilater ou se fragmenter au moment de l'impact. La veste en métal (FMJ) et les balles de traçage sont illégales. Aucune arme à feu entièrement automatique ne peut être utilisée. Les flèches et les boulons doivent avoir des pointes (fixes ou mécaniques) avec des arêtes coupantes. Les vues sur les arcs et les arbalètes peuvent ne pas projeter de lumière (les épingles lumineuses sont acceptables). Aucune drogue ne peut être utilisée sur les flèches ou les verrous, et ils ne peuvent pas être entraînés par des explosifs, de la poudre à canon ou de l'air comprimé.

Bras sportifs légaux pour le couguar, le javelina et les animaux à fourrure: Toute arme à feu, chargeur de bouche, arme à air comprimé, fusil à pompe, arc ou arbalète. Toutes les armes à feu, à l'exception des armes de poing, doivent être conçues pour être tirées à l'épaule. Pour le couguar et le javelina, les pistolets à air comprimé doivent être de calibre .22 ou supérieur et les fusils de chasse doivent tirer une seule balle ou un tir à la noix n ° 4 ou supérieur. Les flèches et les boulons doivent avoir des pointes (fixes ou mécaniques) avec des arêtes coupantes. Les vues sur les arcs et les arbalètes peuvent ne pas projeter de la lumière. Aucune drogue ne peut être utilisée sur les flèches ou les verrous, et ils ne peuvent pas être entraînés par des explosifs, de la poudre à canon ou de l'air comprimé.

Arc uniquement: N'importe quel arc. Les flèches doivent avoir des pointes (fixes ou mécaniques) avec des bords tranchants. Les vues sur les arcs peuvent ne pas projeter de lumière (les épingles lumineuses sont acceptables). Aucune drogue ne peut être utilisée sur une flèche, et les flèches ne peuvent pas être entraînées par des explosifs, de la poudre à canon ou de l'air comprimé. L'utilisation de l'arbalète est légale par les chasseurs certifiés à mobilité réduite pendant la saison de la proue. Les verrous sont illégaux.

Charge-notes, arc ou arbalète uniquement: Toute arme sportive dans laquelle la charge et le ou les projectiles sont chargés par la bouche. Seuls les substituts de poudre noire, de Pyrodex ou de poudre noire équivalente peuvent être utilisés. L'utilisation de poudre sans fumée est interdite. Des lunettes de visée, des sabots et des allumages en ligne peuvent être utilisés avec les chargeurs au museau, sauf pendant les chasses au cerf à jeu restreint. Les chasseurs peuvent également utiliser n’importe quel arc ou arbalète. Les flèches et les boulons doivent avoir des pointes (fixes ou mécaniques) avec des arêtes coupantes. Les vues sur les arcs et les arbalètes peuvent ne pas projeter de la lumière. Aucune drogue ne peut être utilisée sur les flèches ou les verrous, et ils ne peuvent pas être entraînés par des explosifs, de la poudre à canon ou de l'air comprimé.

Cerf à brassage modéré: Seul un fusil à chargement par la bouche, à mire ouverte, à poudre noire ou avec un agent propulseur équivalent, et qui tire avec une balle de diamètre complet ou une balle ronde matelassée est autorisé. L'utilisation d'allumage en ligne, de scopes et de poudre sans fumée est interdite. Les arcs et les arbalètes sont légaux lors de la chasse au cerf par le muzzleloader.

Bras sportifs légaux pour la dinde: Tout fusil de chasse, arcs et arbalètes. Les flèches et les boulons doivent avoir des pointes (fixes ou mécaniques) avec des arêtes coupantes. Les vues sur les arcs et les arbalètes peuvent ne pas projeter de la lumière. Aucune drogue ne peut être utilisée sur les flèches ou les verrous, et ils ne peuvent pas être entraînés par des explosifs, de la poudre à canon ou de l'air comprimé.

Toutes les récoltes de gros gibier et de dinde doivent être étiquetées

  1. Immédiatement après la récolte d'un gros gibier ou d'une dinde, l'étiquette de la carcasse doit être entaillée. L'étiquette de carcasse doit être attachée à la mise à mort avant de quitter le site de mise à mort. Les instructions pour l'encoche et la fixation sont énumérées à la page 21 et sont données au verso de l'étiquette.
  2. Pour le gros gibier à bois ou à cornes, une étiquette bois / corne doit être apposée en plus d’une étiquette de carcasse. Les instructions de fixation sont énumérées ci-dessous et fournies au verso de l’étiquette.
  3. Toute mise à mort de gibier ou de dinde laissée sans surveillance sur le terrain, dans un véhicule ou dans un camp doit porter une étiquette de carcasse correctement encochée et une étiquette en bois / corne (le cas échéant). Il est illégal de posséder une espèce de gros gibier ou une dinde sur le terrain sans une étiquette de carcasse correctement entaillée.
  4. L’ours et le couguar doivent porter une étiquette de carcasse et une étiquette de peau. L'ours ou le couguar doit être présenté pour le marquage de la peau dans les cinq (5) jours suivant la récolte (pages 115, 121).

L'étiquette de carcasse ou l'étiquette électronique manuscrite autorise la possession du gros gibier ou de la dinde pendant un (1) an à compter de la date de la mise à mort. Les étiquettes de carcasse d'ours et de couguar autorisent la possession de l'animal pendant cinq jours ou jusqu'à ce que la peau soit étiquetée, selon la première éventualité. Gardez vos tags!

  1. Ne retirez pas le support sur l’étiquette de carcasse avant d’être prêt à l’étiquetage.
  2. Lorsque vous tuez votre gros gibier ou votre dinde, indiquez immédiatement et complètement le mois et le jour de la mise à mort sur l'étiquette de la carcasse, puis fixez-le au tendon du jarret de l'animal ou au-dessus de l'éperon de la dinde (voir les illustrations ci-dessous) avant de le déplacer. le gros gibier ou la dinde du site d'abattage. Pour les ours et les couguars, l’étiquette de carcasse peut être enroulée autour d’une patte postérieure au-dessus du pied si elle est écorchée.
  3. Ne laissez aucun support sur l’étiquette. Enroulez l’étiquette sur la carcasse comme indiqué, en faisant correspondre les extrémités et en pressant les côtés adhésifs de manière uniforme et serrée. Laissez la totalité du visage de la balise visible et lisible. Ne recouvrez pas les extrémités des étiquettes et ne couvrez aucune partie de l’impression.
  4. Les étiquettes doivent rester attachées jusqu'à l'arrivée du gros gibier ou de la dinde chez un taxidermiste, une installation de transformation de la viande ou un lieu de stockage final (par exemple, votre maison) ou, le cas échéant, jusqu'à ce que l'inspection, la documentation ou la peau soit étiquetée par un responsable du NMDGF.
  5. Si un gros gibier est désossé ou si une javelina est tuée et si rien n’est enlevé ou si seul le crâne est pris, pliez et collez l’étiquette de carcasse sur elle-même, en laissant visible toute la face de celle-ci. L'étiquette de carcasse collée doit rester physiquement avec les parties de l'animal qui ont été enlevées et possédées.

(De gauche à droite: étiquette de carcasse, étiquette de dinde et étiquette de bois).

Instructions sur les étiquettes de jeu en bois et à cornes

Lorsque vous êtes prêt à étiqueter, détachez l’étiquette de bois du support. Fixez l’étiquette bois / corne sur le faisceau principal du bois ou du cornet, aussi près que possible de la base, où elle ne glissera pas. Laissez la totalité du visage de la balise visible et lisible.

Instructions pour les étiquettes électroniques (cerf et wapiti uniquement)

Si l'option E-Tag est choisie, les chasseurs devront obtenir leur numéro E-Tag via l'application E-Tagging lors de la récolte d'un cerf ou d'un wapiti. Vous recevrez un numéro E-Tag avec votre CIN et la date de la mise à mort. Vous devez écrire le numéro d'E-Tag, le CIN et la date de mise à mort sur un matériau durable (ruban adhésif, ruban adhésif, etc.) à l'encre permanente et le fixer à l'animal (voir page 31).

Déclaration obligatoire de récolte

Le rapport de récolte est obligatoire pour tous les détenteurs de permis de mouton, de cerf, de wapiti, de bouquetin, de javelina, d'oryx, d'antilope d'Amérique, de dinde et de trappeur. Les titulaires de permis de chasse au gros gibier, de dinde et de trappeur qui ne déclarent pas cette situation ne seront pas éligibles l'année suivante pour toutes les chasses au tirage, chasses liées à la gestion de la population, licences de terres privées et licences de trappeur. Les résultats peuvent être rapportés en ligne ou par téléphone.

Il est illégal de demander, d'acheter ou d'utiliser plus d'un permis pour une espèce de gros gibier au cours d'une année, sauf dans les cas permis par la règle. Il incombe au chasseur de savoir quelle licence il achète auprès d’un vendeur de licences.

Les résidents ne sont pas éligibles pour les chasses organisées uniquement dans les zones de gestion de la faune (ZGD) appartenant à la Commission nationale du gibier et organisent des chasses au wapiti sans bois.

Toute personne qui prend un mouton de Barbarie, un mouflon d'Amérique, un cerf, un wapiti, un bouquetin, un oryx, un pronghorn ou une dinde doit transporter du champ les portions comestibles destinées à la consommation humaine. Quiconque blesse ou peut avoir blessé une espèce de gros gibier doit se rendre à l'endroit où l'animal a été blessé ou peut avoir subi la blessure et faire un effort raisonnable pour le traquer et le tuer. Cette exigence n'autorise pas l'intrusion sur des terres privées. Composez le 1-800-432-4263 pour obtenir de l'aide afin de récupérer un animal blessé qui pénètre sur un terrain privé. Le gaspillage de gibier peut être une violation de félonie.

Les chasseurs doivent conserver une preuve de sexe avec toutes les espèces de gibier (sauf la javelina) jusqu'à ce que le gibier ait été transporté où il sera consommé ou stocké. Les bois ou les cornes doivent rester attachés au crâne ou à la plaque de crâne de tous les moutons barbares, mouflorns, cerfs, élans, bouquetins, oryx ou pronghorn mâles. Les hommes immatures doivent être accompagnés du cuir chevelu et des deux oreilles. La femme doit être accompagnée soit du cuir chevelu et des deux oreilles, soit des organes génitaux externes naturellement attachés au quart. Les organes génitaux externes de tout ours ou couguar doivent rester naturellement attachés à la peau et être facilement visible jusqu'à ce que la peau ait été inspectée et étiquetée de la peau par un représentant du NMDGF. La barbe doit rester avec la carcasse lorsque la limite de prise est une dinde barbe.

Possession, don ou vente de gibier

Il est illégal de posséder une espèce protégée ou une partie de celle-ci sans une étiquette de carcasse correctement entaillée ou une preuve que le gibier a été pris légalement. Les carcasses, la viande et les organes internes de mammifères gibier et de gibier à plumes ne peuvent être ni vendus ni échangés, mais peuvent être donnés. Seules les peaux, les têtes, les cornes, la graisse fondue, les dents ou les griffes d'espèces protégées légalement capturées ou possédées, les parties d'animaux à fourrure et les plumes d'oiseaux non migrateurs considérés comme gibier peuvent être échangés ou vendus.

Toute personne qui donne des objets à une autre personne doit fournir au destinataire une description écrite indiquant: les parties (peau, tête, bois, cornes, griffes, plumes, etc.) et / ou le type et le nombre de gibier; la date et le comté où le gibier a été pris; le nom du transporteur, son adresse et le numéro du permis de chasse utilisé pour prendre le gibier; et la date et le lieu de la transaction ou du don. Un exemple de certificat est fourni à la page 132 et peut être téléchargé à l'adresse www.wildlife.state.nm.us.

Il est illégal de posséder la tête, les cornes ou les bois de toute espèce de gros gibier trouvée sur le terrain sans reçu de la part du NMDGF (à l'exception des bois de fourre conservés).

Une étiquette de carcasse correctement encochée ou une étiquette électronique manuscrite doit rester avec la viande et autorise la possession et le stockage pendant un (1) an à compter de la date de la mise à mort. Pour conserver ou posséder de la viande après cette date, les personnes doivent obtenir un permis de stockage du NMDGF. Les étiquettes de carcasse d'ours et de couguar autorisent la possession de l'animal pendant cinq jours ou jusqu'à ce que la peau soit étiquetée, selon la première éventualité.

Les trophées attribués à un taxidermiste ou les carcasses à un transformateur de viande doivent être accompagnés d'une étiquette de carcasse et d'une étiquette de bois / corne correctement encochée (le cas échéant), d'une étiquette électronique manuscrite ou d'un certificat de possession (don). Gardez vos tags!

Les jeux correctement étiquetés peuvent être transportés à l'intérieur et à l'extérieur de l'État. Les têtes de bélier des moutons Bighorn doivent également avoir un sceau. Les peaux d'ours, de couguars et de lynx roux doivent porter une étiquette de peau. Voir page 41 pour des détails sur le transport de cerfs ou de wapitis récoltés à partir d'unités où la MDC a été confirmée.

Les chiens ne peuvent pas être utilisés pour la chasse au gros gibier, sauf l'ours et le couguar. Les animaux à fourrure peuvent être chassés avec des chiens. Certaines exceptions s'appliquent (voir sections spécifiques aux espèces). Lorsque des chiens sont utilisés pour chasser l'ours ou le couguar, le chasseur agréé doit être présent en permanence une fois le chien libéré. Les chiens en laisse peuvent être utilisés pour localiser le gros gibier blessé ou mort. Si les chiens seront utilisés pour localiser le gros gibier blessé ou mort, les chasseurs doivent tenir le (s) chien (s) en laisse et deux chiens au maximum peuvent être utilisés à la fois. L'inscription n'est plus nécessaire.

Les chasseurs sur les propriétés militaires doivent porter au moins 244 pouces carrés d'orange orange. Les chasseurs participant à une chasse à l'arme à feu dans la réserve nationale de Valles Caldera doivent porter au moins 244 pouces carrés d'orange orange vif. Bien que la loi ne l'y oblige pas, le NMDGF encourage vivement les chasseurs à porter du orange vif.

Tous les chevaux transportés doivent être inspectés par un inspecteur local du bétail. Les non-résidents avec des chevaux doivent avoir une preuve de propriété et des papiers de santé. Pour plus d'informations, contactez le New Mexico Livestock Board: (505) 841-6161.

Les résidents n'ont pas besoin d'un permis pour prendre des espèces de non-noms. Les non-résidents doivent acheter une licence de non-résident Nongame ou tout autre permis de chasse du Nouveau-Mexique. Parmi les espèces de Nongame figurent les chiens de prairie, les écureuils terrestres, le tahr de l'Himalaya, le porc-épic, les lapins, les coyotes et les mouffettes. La chasse au non-nom est interdite dans les zones de gestion de la faune, sauf indication contraire, à l'exception de la zone de gestion du Water Canyon, où la chasse aux espèces de non-noms, y compris l'Himalaya tahr, est autorisée du 1 er janvier au 31 mars 2019.

Les porcs sauvages sont une espèce non protégée

Les porcs sauvages endommagent l'habitat, contaminent l'eau et rivalisent avec la faune indigène. En raison de l'impact négatif causé par cet intrus non indigène, n'importe qui peut chasser des porcs sauvages toute l'année sans permis. Les règles de base de la chasse s’appliquent, telles que l’obtention d’une autorisation s’il chasse sur des terres privées. Il est illégal de chasser à l'aide d'une lumière artificielle et de décharger une arme à feu à moins de 150 mètres d'un logement occupé. Les porcs sauvages ne doivent pas être confondus avec la javelina, qui ressemble à une autre mais qui est une espèce de gibier protégée. Les javelines sont plus petites que les porcs sauvages et n'ont pas de queue. Javelina a également une bande de poils blancs près des épaules et du cou, ce qui lui donne le nom commun de «pécari à collier». Pour savoir où chasser les porcs sauvages, contactez l'USDA: (505) 346-2640.

Règles du Big Game – Département du jeu et de la pêche du Nouveau-Mexique
4.9 (98%) 32 votes