Pêche & autres …: Eaux dures

Mon dernier voyage de pêche a consisté à me lever à 4 h 15, à rencontrer un compagnon à 5 h puis à conduire pendant 75 minutes. Une demi-heure pour descendre le bateau, puis une demi-heure sur le moteur nous voit enfin pêcher et nous installons avec une bière vers 7h30. Nous subissons cette torture en sachant que nos chances d'attraper un brochet sont très minces, même par beau temps. Lors de mon dernier voyage, le temps était clair, brillant et très froid, ce qui est le baiser de la mort sur cette eau peu profonde. C'était en fait une amélioration par rapport au voyage précédent, lorsque nous avons dû briser la glace pour arriver à notre destination et la briser à nouveau pour revenir à la cale de halage.

Pêche & autres …: Eaux dures
4.9 (98%) 32 votes