Sea Shepherd s'engage à multiplier les patrouilles au Gabon

Équipage m / y Bob Parker

Par

L'exécutif maritime

2019-07-10 21:40:36

Deux ans après que le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, eut annoncé la création de neuf nouveaux parcs marins nationaux et de onze nouvelles réserves aquatiques, le groupe de protection de la mer Sea Shepherd s’est engagé pendant trois ans à l’aider dans la lutte contre la pêche illégale.

Baptisé Opération Albacore IV, Sea Shepherd a signé un protocole d’entente avec les ministères gabonais de la Pêche, de la Défense et de l’Environnement afin de prolonger le partenariat qui a déjà permis l’arrestation de huit navires de pêche illégaux depuis le début des patrouilles conjointes il ya trois ans.

Dans le cadre du protocole d’entente, Sea Shepherd fournira un navire civil de patrouille en mer et son équipe d’exploitation pour le faire fonctionner, ainsi que le carburant. Les partenaires gabonais fourniront les agents de la force publique à bord.

À compter du 5 juin, une patrouille secrète de 15 jours dirigée par les autorités gabonaises à bord du navire Sea Shepherd M / Y Bob Barker axé sur les parcs marins situés dans les zones frontalières entre le Gabon et la Guinée équatoriale et le Congo-Brazzaville voisins. Lorsque l'opération Albacore a commencé en 2016, des flottes de plus d'une douzaine de chalutiers étrangers ont été régulièrement détectées lors de leur passage dans les eaux gabonaises depuis le Congo-Brazzaville voisin pour pêcher illégalement. Cependant, la patrouille secrète a découvert que les deux zones frontalières étaient inhabituellement silencieuses, les auteurs d'infractions passées étant restés bien à l'écart de la frontière adjacente aux parcs marins.

Pendant toute la saison de pêche thonière 2019, les marines gabonaises (Marine Nationale), les inspecteurs du ministère gabonais de la Pêche et les gardes forestiers de l'Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) continueront d'être affectés à bord du navire M / Y. Bob Barker.

On estime qu'entre 11 et 26 millions de tonnes de poisson sont capturées chaque année dans le monde grâce à la pêche INN. Les pays en développement sont particulièrement vulnérables à la pêche INN: jusqu'à 40% des poissons capturés dans les eaux de l'ouest et du centre-ouest de l'Afrique sont capturés par des opérateurs criminels.

En 2016, Sea Shepherd s'est associé au gouvernement gabonais pour la première opération Albacore. Depuis lors, cette collaboration a permis d'inspecter plus de 140 navires de pêche en mer et de par la suite arrêter 10 navires de pêche illégaux.

Depuis 2016, Sea Shepherd travaille en partenariat avec les gouvernements du Gabon, du Libéria, de São Tomé et Príncipe, du Bénin et de la Tanzanie pour lutter contre la pêche INN en fournissant aux États côtiers africains des navires de patrouille hauturiers civils, afin que les autorités puissent appliquer la réglementation. et les lois de conservation dans leurs eaux souveraines. À ce jour, les partenariats uniques ont abouti à l’arrestation de 31 navires pour pêche illicite et autres infractions en matière de pêche.

Sea Shepherd s'engage à multiplier les patrouilles au Gabon
4.9 (98%) 32 votes