L'Allemand Kutterfisch prend livraison de la deuxième de deux nouvelles constructions

La société allemande de pêche et de transformation, Kutterfisch-Zentrale, a pris livraison du deuxième de ses deux nouveaux bâtiments sœurs, selon Atlantic Shipping, qui a négocié les accords.

Kutterfisch a investi 16 millions € dans les deux nouveaux chalutiers du chantier naval Nodosa Shipyard à Vigo, en Espagne – navires sur lesquels elle consolide les droits de pêche de quatre de ses anciens bateaux; la Bianca, l'Iris, le J. von Cooln et la Susanne.

Le nouveau navire Iris a été livré le 5 juillet, rejoignant sa soeur Janne Kristin, arrivée en mars 2019.

Les navires jumelés mesurent 35 mètres sur 10 mètres et sont propulsés par un moteur de 1 800 BHP d'ABC, a précisé Atlantic.

Avec la nouvelle construction, Kutterfisch réduit sa flotte de dix à huit navires, a déclaré le directeur général Kai-Arne Schmidt Undercurrent News retour en 2018.

«Au cours des dernières années, nous avons acheté des navires. Les navires ont les droits de pêche attachés, nous avons donc acheté des navires qui ont les droits dont nous avons besoin », a déclaré Schmidt.

Le but était d'adapter son quota global afin d'éviter le phénomène des "espèces à étranglement" dans le cadre de l'obligation de débarquement de la politique commune de la pêche. C’est la crainte que, lorsqu’une entreprise doit débarquer chaque poisson qu’elle capture, elle puisse rapidement remplir son quota de prises accessoires accidentelles et ne plus être en mesure de cibler son quota restant d’une espèce sur le risque d’en débarquer une autre.

La société a maintenant un quota d'environ 50 000 tonnes de poisson par an, a précisé M. Schmidt, dont environ 10 000 tonnes de lieu noir et de hareng. Son site Web répertorie 12 900 tonnes de sprat et environ 5 000 tonnes de différentes espèces de morue, tout en notant qu'il détient 1 000 tonnes de quota d'espèces mixtes, conçu pour «absorber» les prises accessoires.

Schmidt a déclaré que l'objectif de la société était de moderniser «pas à pas» l'ensemble de la flotte afin qu'elle soit conforme aux normes des bâtiments neufs à venir. Il n’ya pas d’autres projets d’achat de bateaux détenteurs de quotas, mais il a indiqué que la nature et le Brexit pourraient encore nécessiter de nouvelles adaptations de l’activité.

"Si 50% de la mer du Nord est fermée à des pays qui ne sont pas le Royaume-Uni, la concurrence de la pêche dans le reste va augmenter", a-t-il noté.

Les nouvelles constructions de 35 mètres seront axées sur la pêche à la goberge et ont été conçues pour tenir compte de nouvelles réglementations vertes potentielles.

L'Allemand Kutterfisch prend livraison de la deuxième de deux nouvelles constructions
4.9 (98%) 32 votes