Avertissement de l'UE aux Maldives sur des pratiques illégales de pêche à la palangre: le ministre de la Pêche

La ministre des Pêches, des Ressources marines et de l'Agriculture, Zaha Waheed, a déclaré lundi que le gouvernement n'avait pas renouvelé les licences pour les bateaux de pêche à la palangre, à la suite des avertissements émis par l'Union européenne (UE) à propos de pratiques illégales.

S'exprimant devant le Parlement réuni lundi à l'invitation du président Mohamed Nasheed, la ministre Zaha a révélé que l'UE avait mis en garde d'imposer une interdiction européenne d'importation de produits de la pêche maldiviens si les pratiques de pêche à la palangre étaient illégales.

L'UE a noté que les violations commises par ces navires étaient suffisamment graves pour justifier une interdiction totale des produits de la pêche maldiviens, a-t-elle déclaré.

Parmi les pratiques illégales mises en exergue par le ministre figurent les échanges illicites de captures et d'équipages entre navires, ainsi que la pêche au thon à nageoires jaunes, qui sont normalement capturées de manière durable par la pêche à la canne aux Maldives. Les palangriers ne sont autorisés à pêcher que le thon obèse.

Selon le ministre, le gouvernement a décidé de ne pas renouveler les permis de pêche à la palangre en vertu du règlement actuel, à la lumière de telles pratiques. Elle a ensuite assuré que le gouvernement avait pour objectif de mettre en œuvre un nouveau règlement sur la pêche à la palangre, ce qui garantirait des bénéfices aux pêcheurs. Elle a ajouté que le nouveau projet de loi sur la loi sur les pêches avait été élaboré sur la base des préoccupations et des problèmes soulevés par les communautés de pêcheurs.

La ministre Zaha a ensuite souligné que les Maldiviens ne tiraient pas pleinement parti de la pêche à la palangre, 90% des pêcheurs employés sur le terrain étant des expatriés.

Le ministre de la Pêche a été invité à s'adresser aux législateurs après que cinq résolutions aient été soumises au parlement, dans le but d'empêcher les navires étrangers de pêcher à la palangre dans les eaux maldiviennes. Les députés ont débattu des résolutions au cours de la séance.

Dans le même temps, des pêcheurs locaux se sont lancés dans les médias sociaux après l'annonce par le ministère des Pêches concernant les licences, où ils s'inquiétaient de la possibilité de perdre leur emploi.

Avertissement de l'UE aux Maldives sur des pratiques illégales de pêche à la palangre: le ministre de la Pêche
4.9 (98%) 32 votes