Monde Pêche et Aquaculture | Stocks de poissons menacés par les rejets illégaux

Un nouveau rapport a mis en exergue les préoccupations selon lesquelles des rejets illégaux de poisson pourraient encore avoir lieu. Image: Quentin Bates



Le gouvernement britannique ignore l'étendue du respect de l'obligation de débarquement de l'UE, les nouvelles règles semblent avoir eu peu d'impact et un rejet illégal de poisson pourrait toujours avoir lieu, selon un nouveau rapport.

Six mois après l'entrée en vigueur des règles, le fait que les défis prévus ne se soient pas posés laisse craindre des rejets illégaux, a conclu le rapport de la sous-commission "Énergie et environnement" de la Chambre des Lords "L'obligation de débarquement de la pêche dans l'UE: six mois sur'.

Si l’obligation de débarquement était respectée, le comité a appris que certains navires devraient cesser de pêcher au milieu de l’année et que les installations de stockage et les chaînes d’approvisionnement auraient du mal à faire face à la quantité de poissons sous-dimensionnés apportés à terre.

Lord Teverson, président du sous-comité, a déclaré: "Si l’interdiction des rejets n’est pas correctement mise en œuvre, l’industrie britannique de la pêche pourrait à l’avenir se retrouver avec plus rien à pêcher."

Menace sérieuse

Dans son rapport, le comité souligne que si la pêche est autorisée au-delà de la limite maximale fixée par les avis scientifiques, les dommages à long terme aux stocks de poissons pourraient constituer une menace sérieuse pour le secteur de la pêche.

Le comité a donc appelé le gouvernement à contrôler et à faire respecter les règles en imposant l’utilisation de la surveillance électronique à distance sur tous les navires pêchant dans les eaux britanniques après le Brexit; suivre les améliorations de la sélectivité dans la flotte britannique; et en collaborant avec les autres États membres et la Commission européenne pour veiller à ce que les plans de réduction des prises accessoires soient mis en œuvre aussi rapidement que possible.

Ces plans devraient prévoir une surveillance électronique à distance et l’utilisation d’engins de pêche plus sélectifs sur les navires bénéficiant du quota de captures accessoires, afin de garantir le strict respect des limites de quota et des mesures de réduction des captures accessoires prises.

Le comité s'inquiète également du fait que l'ampleur des dérogations accordées sape l'objectif de l'obligation de débarquement.

Monde Pêche et Aquaculture | Stocks de poissons menacés par les rejets illégaux
4.9 (98%) 32 votes