Le Japon proposera des quotas plus importants pour le thon rouge du Pacifique

Le Japon envisage de proposer une extension des quotas de capture de thon rouge dans l'océan Pacifique lors d'une réunion internationale aux États-Unis en septembre, ont indiqué des sources informées.

Cette décision intervient alors que les ressources en thon rouge se reconstituent, en partie grâce aux règlements de pêche antérieurs, ont indiqué des sources vendredi.

Tokyo fera cette proposition lors d’une réunion du Comité du Nord de la Commission des pêches du Pacifique occidental et central, qui regroupe 10 des 26 économies membres de la WCPFC, dont le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis.

Le Japon demandera des hausses de quotas de capture pour les membres pratiquant la pêche au thon rouge dans les zones centrale et occidentale du Pacifique. Les détails de la proposition seront décidés en équilibrant les quotas pour les petits thons pesant moins de 30 kg et ceux pour les plus gros poissons.

À l’heure actuelle, le quota annuel du Japon est fixé à 4 007 tonnes pour les thons de petite taille, capturés principalement par les pêcheurs côtiers, et à 4 882 tonnes pour les plus gros poissons pêchés en haute mer.

Lors d'une réunion tenue en mars, une organisation internationale a maintenu son évaluation de 2018 selon laquelle le nombre de thons adultes fertiles tendait à se redresser légèrement dans le nord du Pacifique et qu'il était possible d'augmenter les quotas de capture.

Lors de la réunion du Comité Nord de l’année dernière, le Japon avait proposé une augmentation de 15% du quota de thon rouge de petite taille et de grande taille, mais aucun accord n’a été conclu.

Le Japon proposera des quotas plus importants pour le thon rouge du Pacifique
4.9 (98%) 32 votes