Une entreprise de pêche Annan dans une nouvelle sonde de sécurité après la mort d'un chalutier

Une entreprise de pêche SCOTS qui a déjà été condamnée à une amende pour infraction grave à la sécurité du bateau est au centre d'une nouvelle enquête après le décès d'un travailleur étranger à bord d'un de leurs chalutiers à pétoncles.

Cet homme de 36 ans, originaire d’Indonésie, a été transporté par hélicoptère des garde-côtes à l’infirmerie Aberdeen Royal après avoir été blessé lors de l’entretien des engins de pêche sur le Olivia Jean vers 21h30, le 28 juin.

Mais il est décédé 12 jours plus tard après avoir été transféré à l'hôpital général occidental d'Edimbourg.

Police Scotland a travaillé aux côtés de la Direction des enquêtes sur les accidents de mer (MAIB), de la Marine Coastguard Agency (MCA) et du Health and Safety Executive (HSE) pour enquêter sur les circonstances de ce qui a été qualifié de "mort inattendue" alors que les 39 ancien navire était à 55 miles à l’est d’Aberdeen.

La police écossaise a annoncé qu'un rapport serait soumis au procureur fiscal. Police Scotland a confirmé que Olivia Jean, d'une longueur de 30 mètres, appartenait à TN Enterprises, basée à Annan, dont le seul directeur est l'entrepreneur de pêche Tom Nicholson.

La MAIB a utilisé des photographies pour mettre en lumière "de nombreuses carences critiques pour la sécurité" dans son rapport de 2009 sur Olivia Jean

La MAIB a déclaré que les procédures du MCA relatives à la sécurité des navires de pêche «nécessitent des modifications importantes de la politique pour améliorer les normes professionnelles des navires de pêche et assurer la sécurité des pêcheurs» à la suite de l'accident.

Il a indiqué qu'après l'accident, la MCA avait inspecté le navire mais l'avait autorisée à naviguer dans des conditions dépassant les limites de son livret de stabilité.

En conséquence, le MAIB a publié un bulletin de sécurité qui recommandait au propriétaire de cesser immédiatement les opérations de pêche sur Olivia Jean jusqu’à ce que la stabilité du navire puisse être vérifiée et approuvée par la MCA.

En 2008, le patron de TN Trawlers, Tom Nicholson, a été condamné à payer près de 500 000 £ pour la part de sa société dans un racket de quotas.

LIRE LA SUITE: Le magnat du chalutier qui a échangé du poisson noir est condamné à payer 500 000 £

Un juge de la Cour de la Couronne de Newcastle a imposé la saisie en vertu de la loi sur le produit du crime après que Nicholson eut reconnu un total de 26 infractions par sa société à la réglementation de la CEE régissant les captures de certaines espèces de poisson.

Il a également été condamné à une amende de 27 000 GBP par le juge David Wood, à la suite d'une enquête menée pendant 18 mois sur le commerce de «poisson noir».

Lors d'une escroquerie sophistiquée, les capitaines de chalutiers ont débarqué des espèces valables, telles que la plie et la sole, limitées par des quotas de l'Union européenne, sans parvenir à déclarer les débarquements clandestins, ont informé Newcastle Crown Court.

Les captures dites "de poisson noir" ont ensuite été vendues illégalement à un réseau de marchands de poissons qui les ont dissimulées dans leurs livres comme des espèces hors quota telles que le turbot, le barbue et la sole de citron.

TN Trawlers a été approché pour des commentaires.

Une entreprise de pêche Annan dans une nouvelle sonde de sécurité après la mort d'un chalutier
4.9 (98%) 32 votes