Le ministre des Pêches et des Océans célèbre les nouvelles mesures de la Loi sur les pêches visant à préserver l'indépendance de la flotte côtière

Veiller à ce que les bénéfices de la pêche restent dans les communautés locales est une priorité pour le gouvernement du Canada. CanadaC'est pourquoi, aujourd'hui, le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé que des mesures visant à garantir que les politiques clés relatives aux politiques de propriétaires-exploitants et de séparation des flottilles sont enchâssées dans la nouvelle réglementation. Loi sur les pêches.

La politique du propriétaire-exploitant oblige les pêcheurs à pêcher eux-mêmes leurs permis afin que ceux qui pratiquent activement la pêche bénéficient des avantages de leurs permis. La politique de séparation des flottilles maintient une séparation entre les secteurs de la pêche et de la transformation du poisson.

Le maintien de l'indépendance des propriétaires exploitants de petites embarcations et la mise en place d'un régime de licences équitable contribueront à protéger les emplois de la classe moyenne et à assurer la durabilité à long terme de la pêche.

En plus de renforcer la protection de la flottille côtière, la nouvelle Loi sur les pêches assurera une protection accrue du poisson et de son habitat et contribuera à promouvoir une pêche plus durable.

Faits rapides

  • La réglementation côtière a été publiée au Canada Gazette sur 6 juillet pour une période de consultation publique de 30 jours
  • La pêche reste l’une des principales industries des zones côtières rurales Est du Canada générer environ 1,7 milliard de dollars en valeur au débarquement (flottes côtières uniquement) en 2017.
  • Dans Canada atlantique et Québec, l’industrie emploie plus de 59 000 pêcheurs et ouvriers de la transformation du poisson.
  • Par côtier, on entend le secteur de la pêche où les pêcheurs sont tenus d’utiliser des navires de moins de 19,8 m (65 ') Longueur totale (LOA) ou inférieure à 27,4 m (90 ') LOA dans Terre-Neuve et Labrador.
  • Avant les années 1960, la pêche sur Canada La côte est était ouverte à tous ceux qui souhaitaient pêcher, sans aucune restriction quant à la possibilité de détenir un permis.
  • À la fin des années 1970, les pêcheurs côtiers ont commencé à craindre la prolifération d'usines de traitement du poisson qui achetaient des navires et les immatriculaient pour la pêche côtière, ce qui avait pour effet d'accroître la concentration globale des permis côtiers et de forcer le titulaire de licence individuel indépendant en dehors de la pêche.
  • Amendements à la Règlement de pêche de l'Atlantique, 1985 et le Règlement de pêche des provinces maritimes sont recherchés pour protéger l’indépendance des titulaires de permis commerciaux côtiers et côtiers.
  • Sur 21 juin 2019 le nouveau Loi sur les pêches a reçu la sanction royale et est devenue loi. Cet acte modernisé:
    • rétablit les protections pour le poisson et son habitat;
    • renforce le rôle des peuples autochtones dans les revues de projets, le suivi et les politiques;
    • ajoute d'importantes mesures de protection pour nos pêcheries, notamment des mesures visant à reconstituer les stocks de poissons endommagés et à restaurer les habitats dégradés;
    • apporte une plus grande certitude aux promoteurs et à l'industrie en définissant clairement les exigences applicables aux grands projets, ainsi qu'aux agriculteurs de l'ensemble du pays, au moyen de codes de pratiques; et,
    • veille à ce que nos pêcheries et notre environnement soient protégés pour les générations futures.

Rester connecté

SOURCE Pêches et Océans (MPO) Canada

Le ministre des Pêches et des Océans célèbre les nouvelles mesures de la Loi sur les pêches visant à préserver l'indépendance de la flotte côtière
4.9 (98%) 32 votes