L'industrie japonaise des produits de la mer se tourne vers AI pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre

Un nombre croissant de producteurs japonais de produits de la mer se tournent vers de nouvelles utilisations de l'intelligence artificielle (IA) en réponse aux contraintes en matière de main-d'œuvre et de réglementation, rapportent Synchronisé.

La population vieillissante du pays et le manque de successeurs dans bon nombre de ses entreprises de pêche signifient que l'industrie se tourne de plus en plus vers AI pour réduire la charge de travail de ses pêcheurs et de ses agriculteurs.

Selon l'article, la technologie développée par Nippon Steel est utilisée dans les fermes du pays pour effectuer des tâches telles que la gestion des stocks et l'échantillonnage du poisson.

Par exemple, là où les fermes pouvaient auparavant échantillonner manuellement un très petit pourcentage de sa race afin de déterminer la taille moyenne, un nouveau système d'IA est utilisé pour calculer le poids de stocks de géniteurs entiers à l'aide de la caméra, réduisant ainsi les coûts de main-d'œuvre tout en améliorant la précision.

Un autre système prétend optimiser la production de fourrage de 60 à 70% en analysant plusieurs facteurs environnementaux tels que la température de l'eau, la concentration de sel, la direction du vent et les niveaux de CO2.

Ailleurs, les réglementations environnementales applicables aux pêcheurs du pays ont conduit à la mise au point d'un système d'IA qui conseille les navires sur la meilleure façon d'éviter la surpêche. Le système, mis au point par Sasebo Kokai Sokki, la ville de Sasebo et la préfecture de Nagasaki, tient compte de la demande du marché et de l'emplacement des autres navires de pêche afin de maximiser les rendements pour chacun.

Synchronisé ajoute que ces innovations pourraient également rendre le secteur plus attrayant pour une population plus jeune plus familiarisée avec la technologie de l'IA.

L'industrie japonaise des produits de la mer se tourne vers AI pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre
4.9 (98%) 32 votes