Essayez, essayez encore: FISH-NL fait un deuxième effort pour déloger FFAW

FISH-NL tente encore une fois de devenir le syndicat représentant les cueilleurs côtiers de la province. Lundi dernier, il a entrepris la première étape dans cette voie en lançant une campagne d’affiliation de 90 jours.

Le syndicat nouvellement créé n'a pas satisfait aux critères nécessaires en 2018 afin de contester le syndicat actuel, FFAW-Unifor, pour cette représentation. FISH-NL avait besoin de 4 000 cartes de membre, représentant 40% des pêcheurs côtiers de la province; il en a reçu un peu plus de 2 300.

"Nous allons parcourir la FFAW cette fois", a déclaré lors d'une conférence de presse Jason Sullivan, vice-président de FISH-NL.

Le syndicat, qui s'est formé il y a trois ans, a tiré les leçons de son premier échec et ajusté ses tactiques en conséquence, a déclaré son président.

"Cela a été un processus long et difficile. Nous avons beaucoup appris en cours de route", a déclaré Ryan Cleary.

Alors qu'avant FISH-NL avait passé six semaines à faire campagne pour obtenir des cartes, il utilisera désormais le délai maximal autorisé de 90 jours et transmettra les résultats à la commission des relations de travail de la province le 8 novembre. La commission vérifiera ensuite la soumission et décidera si FISH -NL avait les qualifications requises pour déclencher un vote de tous les pêcheurs sur l'identité de leur choix.

Le conseil exécutif du syndicat, à gauche, Jason Sullivan, Ryan Cleary et Peter Leonard. (Jane Adey / CBC)

Cleary a également déclaré que FISH-NL comprend désormais qui est qualifié de pêcheur pour pouvoir signer une carte, une définition qui lui manquait la première fois.

"Nous avons presque doublé le temps. Nous connaissons les règles du jeu. Nous ne sommes pas d'accord avec toutes les règles, mais les règles sont les règles et nous allons le faire", a-t-il déclaré.

Argent de campagne

En lançant son offre renouvelée, les dirigeants de FISH-NL ont également lancé un appel aux dons pour mener à bien la campagne de cartes.

"Nous avons besoin d’argent pour faire cela, ne nous y trompons pas", a déclaré Cleary.

C'est la deuxième fois en 2019 que le syndicat demande des fonds pour continuer à fonctionner. Cleary a pris la parole en avril, affirmant que FISH-NL avait besoin de 150 000 $ pour ne pas se coucher. Lundi, aucun chiffre n’était donné quant à ce qui était nécessaire pour compléter le lecteur de carte, bien que Cleary l’ait qualifiée de "dépense extraordinaire".

Tout en sollicitant de l'argent, Cleary a déclaré qu'il ne souhaitait aucune contribution d'aucun transformateur ou acheteur de poisson, mais que tout autre don serait la bienvenue.

Le syndicat commencera également une tournée dans la province pour mobiliser un soutien pour la campagne d'adhésion dans un avenir proche.

Entreprise de poisson

L'annonce de FISH-NL a coïncidé avec deux manifestations de la FFAW, dont les membres ont distribué gratuitement de la morue sur les quais de St. John's et Old Perlican, dans le but de faire pression sur le gouvernement provincial pour qu'il permette la vente du poisson à l'extérieur de la province.

Le ministre de la Pêche, Gerry Byrne, a annoncé un délai de 14 jours pour le faire plus tard dans l'après-midi.

L’exécutif de FISH-NL a claqué la manifestation, Sullivan l’ayant qualifiée d’embarrassante et de "dégoûtante".

FISH-NL a indiqué qu’à l’heure actuelle, 430 pêcheurs payaient des cotisations syndicales, tandis que la FFAW a déclaré qu’il y avait 10 000 pêcheurs côtiers dans la province.

Plus d'informations de CBC Terre-Neuve et Labrador

Essayez, essayez encore: FISH-NL fait un deuxième effort pour déloger FFAW
4.9 (98%) 32 votes