WPRFMC: Les gestionnaires fédéraux finalisent les mesures d'interaction des tortues avec la pêche à l'espadon de Hawaii – Communiqués de presse

HONOLULU, HI / ACCESSWIRE / 12 août 2019 / Le Conseil régional de gestion des pêches du Pacifique occidental a publié ce qui suit:

Le Conseil régional de gestion de la pêche du Pacifique occidental s’est réuni le jeudi 8 août pour modifier le plan relatif à l’écosystème des pêcheries pélagiques et réviser les mesures d’atténuation des tortues caouannes et des tortues luth pour la pêcherie palangrière hawaïenne peu profonde. L'amendement fixe à 16 le nombre maximum d'interactions de la tortue luth imposées à l'ensemble de la flotte. Une interaction se produit chaque fois qu'une tortue de mer devient accrochée ou enchevêtrée dans une palangre. Peu d'interactions entraînent des blessures graves ou la mort de l'animal, qui est normalement relâché indemne. Le Conseil n’a pas recommandé de fixer une limite maximale annuelle pour la tortue caoutchoutée à l’échelle de la flotte, compte tenu de l’amélioration des tendances de la population de cette espèce et d’autres mesures d’atténuation, mais il conserve le pouvoir de fixer une limite stricte à l’avenir si nécessaire.

Afin de limiter l'impact des interactions sur les tortues de mer et de promouvoir les possibilités de pêche tout au long de l'année, le Conseil a également recommandé l'établissement de limites d'interaction pour chaque voyage de cinq tortues caouannes et de deux tortues luth. Une fois qu'un navire atteint l'une de ces limites de passage, il doit rentrer au port et il lui sera interdit de pêcher à la palangre dans des eaux peu profondes pendant cinq jours après son retour. Cette action devrait permettre aux «points chauds» des tortues de mer de se disperser, tout en encourageant les pêcheurs à prendre des mesures pour éviter les interactions entre les tortues de mer avant que les limites de déplacement ne soient atteintes.

Des restrictions supplémentaires imposent des limites de sortie à chaque navire – tout navire qui atteint la limite de sortie deux fois pour des tortues luth ou des tortues caouannes au cours d'une année civile se verra interdire la pêche à la palangre peu profonde pendant le reste de l'année. L'année civile suivante, ces navires auront une limite annuelle de navires équivalente à une limite de voyage unique, soit 5 tortues caouannes ou 2 tortues luths. Ces restrictions supplémentaires concernant les navires sont des mesures requises en vertu d'un nouvel avis biologique (BiOp) préparé par le Service national des pêches maritimes (NMFS).

WPRFMC: Les gestionnaires fédéraux finalisent les mesures d'interaction des tortues avec la pêche à l'espadon de Hawaii – Communiqués de presse
4.9 (98%) 32 votes