DAVID GOETHEL: Une surveillance à 100% de la pêche n'est pas nécessaire

13 août 2019 – J'aimerais corriger certaines idées fausses et réfuter certaines des déclarations de Mme Johanna Thomas dans son opinion du 2 août 2019 dans les journaux Seacoast. Mme Thomas cite la flotte de pêche au poisson de fond de la côte ouest comme une réussite. Ce n'est pas le cas, comme l'ont dit les pêcheurs de la côte ouest. Elle omet également de mentionner que 50% de la flotte a été achetée lors d'un rachat de 60 millions de dollars et plus avant la mise en place d'actions de capture. Cela seul aurait dû reconstituer les stocks.

Mme Thomas vante les vertus des caméras sur les navires mais ne précise pas que le poisson doit être placé, un à la fois, sur un tableau de mesure placé devant la caméra, ce qui le rend aussi mort que le programme de surveillance en mer. Elle omet également de souligner que ce système est aussi coûteux que la surveillance en mer, mais qu’il en va de même pour le détriment. Nos navires sont notre salle de bain, notre chambre à coucher et notre salle de réunion. La caméra enregistre tout et constitue une invasion massive de la vie privée et des libertés civiles. La ville de Manchester, N.H., a été poursuivie en justice par l'ACLU pour cette affaire et les tribunaux de la Colombie-Britannique ont statué que les pêcheurs ne pouvaient pas être constamment enregistrés au nom de la gestion de la pêche.

Lire l'article complet sur SeaCoast en ligne

DAVID GOETHEL: Une surveillance à 100% de la pêche n'est pas nécessaire
4.9 (98%) 32 votes